Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 10 28Article 625456

Opinions of Thursday, 28 October 2021

Auteur: Sostène Médard Lipot

Pontes et profiteurs du régime rivalisent de maladresses comiques pour manger - Medard Lipot

Sostène Medard Lipot, porte-parole du MRC Sostène Medard Lipot, porte-parole du MRC

Dans une tribune publiée sur sa page Facebook, l'ancien Secrétaire nationale à la communication du MRC, dénonce les conditions d'hospitalisation d'un membre de son parti enchaîné sur un lit d'hôpital. Ce militant a été arrêté l'année dernière dabs le cadre des manifestations pacifiques du MRC.

Ci-dessus la tribune de Sosthène Médard Lipot

---

"Comme en 1936 dans l'Allemagne nazie, le régime ultra autoritaire de Yaoundé entend offrir au monde entier la vraie-fausse image d'un pays pacifié et tolérant. Dans un camouflage de nouveau rituel de la CAN, Coupe d'Afrique des Nations. Hélas, amère sera la CAN.

Derechef en 2021, le régime tout puissant tente d'organiser la CAN tant attendue en 2019, ratée et reportée à cause d'impréparations, détournements et cocktails explosifs de langue de bois. Toute honte bue, le jour dit a été victime d'un "glissement" politico-sportif (in)digne de république bananière. Pilule difficile à avaler et amère de la CAN.

Le 22 septembre 2020, le MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) de Maurice Kamto organise des marches pacifiques (droit constitutionnel) au Cameroun, aux fins de protester contre les détournements massifs de la fortune publique consacrée à la construction des ouvrages de la compétition. La police politique du régime de Ferdinand Ngoh Ngoh, qui a reçu délégation permanente, charge les manifestants qui sont interpellés par centaines. Pas moins de 124 militants et sympathisants sont gardés dans les geôles infestes, au motif (entre autres) qu'ils protestent contre la gabegie et des détournements des deniers publics dans la cagnotte de 3000 milliards destinés à l'organisation de la compétition. Les bailleurs de fonds et la chambre des Comptes confortent la posture du MRC. Financièrement amère sera la CAN.

En octobre 2021, l'ochlocratie se rend à l'évidence : le vieux chantier (12ans) du "stade Biya" à Yaoundé Olembé ne sera pas livré dans les délais, en dépit d'une bruyante propagande officielle de gonzos néo-Goebbels. Pis encore, le marcheur, prisonnier politique Maurice Oufu est vu dans son lit de l'hôpital Laquintinie enchaîné comme dans un camp de concentration nazi. Âgé de 68 ans, le citoyen Oufo n'a jamais été jugé depuis son incarcération arbitraire le 22 septembre 2020. Humanisme bafoué, image amère de la CAN.

Fin 2021 au Cameroun, sicaires, pontes et profiteurs du régime rivalisent de maladresses comiques, pour manger autant que faire se peut. Théâtres de mauvais goûts d'influenceur affecté par le syndrome de Stockholm, revendication intempestive de nom de baptême par un ambassadeur, pérégrinations propagandistes d'étoiles éteintes, pleurs racistes de griot, tapis rouge pour "chancelier" délégataire permanent. Mélodrame ubuesque d'amertumes létales".