Vous-êtes ici: AccueilOpinionsActualités2022 01 29Article 639121

Opinions of Samedi, 29 Janvier 2022

Auteur: N'zui Manto

Opinion: la lettre d'un proche des ambazoniens à la comédienne Monica qui a perdu son fils policier

Voici le fils de la comédienne tué dans le Noso Voici le fils de la comédienne tué dans le Noso

L'activiste proche des ambazoniens a écrit une lettre à la comédienne Monica dont l'unique fils policier a été tué lors d'une mission dans le Noso. La rédaction de CamerounWeb vous propose cette lettre de l'activiste.

---


"Très chère maman Monica,

Je sais ce que ça fait pour une maman de perdre son fils mais ne sais pas ce que ça te fait actuellement de perdre le tien.

Voilà déjà 5 années qu'une guerre meurtrière et fratricide déchire le Cameroun, 1 million de déplacés interne 70 milles réfugiés au Nigeria 10.000 morts, des centaines de villages rasés et dans ce triste bilan s'ajoute celui de 1335 soldats tués auxquels ton unique fils vient de compléter ce macabre chiffre.

Maman Monica, en tant que artiste et maman d'un soldat au front, tu n'as jamais utilisé ton art pour dénoncer cette guerre à travers tes œuvres afin de sauver ton fils d'une mort certaine. Maman Monica sais-tu que les responsables de la mort de ton fils m'ont interdit mon pays le Cameroun ?

Sais-tu qu'ils se livrent à la chasse de mes sosies qu'ils arrêtent et jettent en prison ?

Pour la simple raison que je dénonce cette guerre depuis 5 ans ?

Pour la simple raison que je me suis opposé à l'organisation de cette CAN dans un pays en guerre où des gens viendront taper au ballon sur du gazon ensanglanté.

Curieusement toi tu étais au stade regarder les matches de cette CAN pendant que les jours de ton fils étaient comptés sur le champ de guerre… Oui maman Monica tu faisais certainement partie des "patriotes" qui m'accusaient moi de saboter le Cameroun et son président.

Maman Monica serais-tu aujourd'hui à Japoma pour crier "allez les lions ?" Désormais ton fils est au sol et la CAN continue…

Une métaphore dit clairement que :

Une maman qui soulève le kaba sous les yeux de l'enfant ne doit pas oublier que même le chien entre souvent dans le trou dans lequel il est sorti".