Vous-êtes ici: AccueilOpinionsActualités2023 04 08Article 718349

Opinions of Samedi, 8 Avril 2023

Auteur: N'zui Manto

Nouvelles révélations sur la juge accusée d’avoir enlevé la fille de Vanessa Tchatchou

L'enfant de Vanessa serait toujours vivante L'enfant de Vanessa serait toujours vivante

En 2011 un jeune fille âgée de 17 ans et enceinte multiplie les visites prénatales à l'hôpital gyné-co-obstétrique de Yaoundé. Le docteur Tamo qui s'occupait d'elle depuis 2 semaines cède subi-tement la place au gynécologue Toby, neveu de Ndong sama Anderson, directeur général de l'hô-pital à cette époque.

Quelques semaines plus tard, la jeune maman de 17 ans Vanessa Tchatchou met au monde un enfant sauf que celui-ci est porté disparu ! Mme Demba Béatrice, infirmière est dès lors suspecte aux yeux de la jeune maman éplorée au regard de ses agissements douteux. La nouvelle du bébé volé se répand, Vanessa résiste à la pression médiatique et même politique voulant à tout prix la taire comme ce fut le cas quelques semaines plus tard où des agents de la DGRE vont la rencon-trer :

-Le président Paul Biya a demandé qu'on t'offre un appartement et une voiture mais la condition est que tu oublies cette histoire de bébé.

- Allez dire à Paul Biya que je n'ai que 17 ans et qu'est ce qu'une enfant de mon âge va faire avec un appartement et une voiture ? Tout ce que je veux c'est mon enfant.

Au mois de décembre de la même année la mère de Vanessa reçoit un coup de fil anonyme. Au bout du téléphone une voix féminine dit exactement ces paroles :

« Ton enfant se trouve entre les mains de MEJANG NDIKUM ATEH CAROLINE EPSE ATANGANA, elle travaille au tribunal de grande instance de Mfou [...] Elle est à son troisième mariage son mari s’appelle monsieur atangana en fonction à la communauté urbaine de Yaoundé »
Les indices se succèdent une fois de plus avec l'appel téléphonique discret d'un homme travail-lant dans le même hôpital. Il demande à Vanessa de le rejoindre sans bruits à dans son lieu de ser-vice. Dans la noirceur de la nuit elle y trouve un individu dissimulant son apparence sous un bou-bou bleu ciel et voici ce qu'il lui dit:

« Je ne supporte pas ce que tu vis. Je ne peux malheureusement pas te dire qui je suis pour la simple raison que je connais mon pays [...] ton enfant se trouve entre les mains de CAROLINE ATEH EPSE ATANGNA en fonction au tribunal de Mfou son mari travaille à la communauté peu importe ce qu’on te dira, ce couple a ton enfant. »

En 2017, 2018 alors que Vanessa se trouvant village effectue un voyage pour Yaoundé, elle em-prunte un véhicule personnel dans lequel se trouvent des magistrats qui durant le trajet vont dis-cuter de l'affaire du bébé volé ignorant que la principale concernée est l'une des passagères. C'est lors de leur conversation que Vanessa apprend que le premier coup de fil anonyme que sa ma-man avait reçu avait été passé par la fille de l'actuel ministre chargé des missions à la présidence de la république monsieur NDONG SOUMHET BENOÎT.

"vous ne connaissez pas la fille de Ndong Soumhet ? C'est la magistrate qui est au tribunal de Mfou ! C'est elle qui a dénoncé sa copine MEJANG CAROLINE ATEH qui a volé le bébé de VANES-SA TCHATCHOU ! Apparemment les deux ne s'entendent pas à cause des clans au ministère de la justice." tels sont les propos d'une greffière en chef, passagère du véhicule se rendant à Yaoundé.

Le DG de l'hôpital gynéco-obstétrique de l'époque feu Doh Anderson Sama, en 2011 avait son frère jumeau en fonction au ministère de la justice, très proche de la magistrate MEJANG NDIKUM à qui celle-ci avait confié ses problèmes de conception. De concert avec le gynécologue TOBY, neveu de DOH ANDERSON, l'infirmière DEMBA BÉATRICE ceux-ci vont voler l'enfant de VANESSA TCHATCHOU et l'offrir à la magistrate MEDJAN NDIKUM. C'est la raison pour laquelle quelques jours avant leur forfait ils prendront le soin d'écarter le docteur TAMO.

Dans sa perpétuelle comédie le gouvernement du Cameroun à travers sa justice de pacotille va pour des raisons théâtrales recruter deux acteurs à savoir JOCELYNE ALABI (ici en image avec collier autour du coup) et PAMEN SERANO qu'il va présenter comme le couple ayant volé l'en-fant de VANESSA TCHATCHOU. TCHIROMA BAKARY ministre de la communication du régime de cette époque racontera des histoires déclarant que Jocelyne Abi ayant découvert l'infidélité de son copain pamen avec Vanessa Tchatchou avait décidé d'enlever et de tu*er l'enfant de sa rivale (ce que vont nier d'ailleurs plus tard les mis en cause)
La justice factice du Cameroun aux mains des assassins condamnait le couple à 25 et 30 ans de prison sauf qu'en 2018 on nous annonçait l'évasion spectaculaire de JOCELYNE ABI, qui se trouve en ce moment en côte d'Ivoire puisqu'un témoin m'a confirmé l'avoir rencontrée. PA-MEN SERANO, son évasion n'a jamais été annoncée mais ce dernier se trouve aux dernières nou-velles en France.