Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 10 29Article 625621

Opinions of Friday, 29 October 2021

Auteur: Michel Biem Tong

'No Pity et sa troupe sont bien en place à leur base dans le Ngoketunja'

No Pity et ses hommes No Pity et ses hommes

Tandis que des informations annoncent le combattant ambazonien No Pity blessé et une bonne parti de ses troupes décimée, le journaliste d'investigation Michel Biem Tong déclare que l'homme le plus recherché par l'armée va bien et ses troupes sont actuellement dans leur base à Ngoketunja.

Le journaliste web affirme tenir de sources sécuritaires que l'armée camerounaise a fait appel à des experts de l'armée française, afin de mettre la main sur No Pity.

Ci-dessous, les révélations de notre confrère.

---


"De sources bien introduites au sein des services de sécurité du Cameroun, des soldats camerounais du Bataillon d’intervention rapide et du Bataillon des troupes aéroportées se sont lancés à la traque du redoutable seigneur de guerre General No Pity, commandant du Marine Forces of BAMBALANG (groupe armé séparatiste), avec l’appui des experts militaires français.


Selon nos informations, une demi-douzaine de militaires français font partie des convois de l’armée camerounaise qui sont depuis plusieurs jours à la recherche No Pity.

Il s’agit d’après nos sources, d’experts militaires munis d’équipements permettant de géolocaliser No Pity et ses troupes.

Ces experts se font appeler sur le terrain Jack, Marc et Firm. Nos sources n’ont pas daigné nous révéler leurs identités exactes.

S’agirait-il de noms de code au sein de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE), les services secrets français? Difficile de l’affirmer avec certitude.

De folles rumeurs ont couru ces dernières semaines sur la neutralisation de 20 combattants agissant sous les ordres de General No Pity.

Ce dernier quant à lui a été annoncé blessé et en fuite. Des informations qui, d’après nos investigations, se sont avérées inexactes car No Pity et sa troupe sont bien en place à leur base habituelle dans le Ngoketunja".