Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 11 25Article 630067

Opinions of Thursday, 25 November 2021

Auteur: Boris Mentong Abanda

Manipulations de masse: cas de la légitimation de l'homos3xualité au Cameroun

'LA FENÊTRE D'OVERTON' crucial pour comprendre comment fonctionne les manipulations de masse 'LA FENÊTRE D'OVERTON' crucial pour comprendre comment fonctionne les manipulations de masse

Pour mieux comprendre comment le phénomène d'homosexualité devient de plus en plus banal dans la société camerounaise, Boris Mentong Abanda nous parle de la mise ne pratique du concept de « LA FENÊTRE D'OVERTON ». Il a pour but de faire accepter l'inacceptable à la masse à travers la manipulation. Les cas de la célèbre footballeuse camerounaise Gaëlle Enganamouit et de Shakiro en sont des exemples.

Je vous invite à suivre attentivement mes explications et à rester bien concentrés concernant la mise en pratique de « LA FENÊTRE D'OVERTON ». Car c'est un concept crucial pour comprendre comment fonctionne les manipulations de masse.

Cela paraît claire depuis plus d'une décennie au Cameroun que dans un avenir proche et peut être même dès maintenant, se pose la question de la dépénalisation et de la légitimation de l'homosexualité.

Ce que la plupart considèrent comme une dépravation des mœurs, comme une valeur anti-Africaine et j'en fais partie, d'autres estiment que c'est un droit. Que le choix de l'orientation sexuelle d'un individu ne doit être conditionné par rien du tout même pas par les lois en vigueur dans son pays. Que la liberté doit être accordée à chaque individu de choisir de faire ce que bon lui semble vu que c'est son corps, que ça ne concerne que lui et qu'il ne fait de mal à personne.

Dans l'esprit de la plupart des Camerounais. La libéralisation du phénomène homosexuel est une idée monstrueuse, une idée délirante, inacceptable et surtout totalement impensable.
Totalement Impensable!? Oui! Pour le moment.

Ce qui peut paraître impensable pour une société à une période donnée de son existence, peut finir par devenir acceptable, raisonnable voir même populaire, admise et protégée au sein de cette société.

Pour que cela arrive, il existe un cheminement artistique de la pensée. Une trame scénaristique à respecter et qui peut s'écouler sur des années voir des décennies, et si elle n'est pas vivement combattue, critiquée et rejetée, elle se fera acceptée par la majorité. Cette trame scénaristique, capable de nous faire accepter l'inacceptable s'appelle « LA FENÊTRE D'OVERTON ».

Née en 1960 et décédé en 2003, Joseph Overton était un lobbyiste américain au service de diverses industries chimiques. Bien que titulaire d'un baccalauréat en Électricité, sa carrière et ses activités l'amenèrent à devenir juriste puis politologue au point de devenir titulaire d'un Doctorat de Droit. C'est lui qui est l'origine du concept qui porte son nom avec sa fenêtre dont je vais exposer ici le schéma.

Overton explique qu'un point de vu considéré comme moralement inacceptable par la grande majorité d'une population, peut devenir populairement et politiquement accepté grâce à une série d'étapes prédéfinies. On peut résumer sa pensée par le célèbre dicton : " Petit à petit, l'oiseau fait son nid au cœur des esprits ".

Alors venons-en au fait. Comment fonctionne « LA FENÊTRE D'OVERTON » !? L’exemple le plus souvent cité pour expliquer ce concept est celui de la légitimation du cannibalisme. Je ne vais pas le développer ici pour ne pas rallonger un texte déjà très long. Toutes fois, je vous mets une toute fin un lien vers une vidéo qui l'explique succinctement. Pour ma démonstration, J'utiliserais l'exemple de la Dépénalisation et de la Légitimation de l'homosexualité au Cameroun.

La FENÊTRE D'OVERTON dans son exécution, se déroule en cinq étapes successives que je vous énumère ici.

ETAPE 1 - DE L'IMPENSABLE AU RADICAL

Nous sommes au Cameroun en 2020 et une Footballeuse choque en divulguant sur la toile des vidéos d'elle en plein ébats homosexuels avec sa petite amie. Un peu avant elle, un jeune garçon par le biais des réseaux sociaux, publie de multiples vidéos de lui dans lesquelles il clame haut et fort son homosexualité et le fait qu'à l'intérieur de lui il se sent femme et non homme. Ces vidéos vont des scènes perverses, exubérantes et provocantes, dans lesquelles il transmet des messages grossiers à caractère sexuel à la sextape où on peut le voir en pleine fellation avec un autre homme.

Les vidéos de ses deux protagonistes volontairement divulguées sur la toile, sont choquantes en tout point. Voir même perturbantes et moralement condamnables pour la société Camerounaise. Cependant, sortons de ses considérations sentimentales et intéressons-nous plutôt à l'aspect Mathématiques de celles- ci.

Déjà, ses vidéos, en créant la polémique et le scandale, font de sorte que cette idée de la légitimation de l'homosexualité au Cameroun fait sa première place dans l'esprit des gens. Certains vont raisonner en se disant: " Nous sommes dans un pays de liberté, chacun a le droit de faire ce qui lui plaît tant cela ne fait de mal à personne. Et puis si elles s'aiment ou alors si ils s'aiment, où est le mal. Ça ne regarde qu'eux, à chacun sa vie, à chacun ses choix, et à chacun ses problèmes."

À ce niveau, le phénomène est toujours perçu comme choquant par la grande partie de la population. Néanmoins, les premiers argumentaires se construisent au sein de la société et ainsi débutent les débats au sein de celle-ci. Les primo-défenseurs qui commencent à militer pour la légitimation du phénomène Homosexuel sont considérés comme des personnes dangereuses pour la morale sociétale.

ETAPE 2 : DU RADICAL À L'ACCEPTABLE

Dans cette étape, c'est l'acceptation qui est recherchée. Grâce aux études prospectives et statistiques, quelques experts réussissent à montrer que l'homosexualité est un phénomène bien plus répandu dans la société Camerounaise qu'on ne le pense. Grace aux éléments de langage bien choisis, ils argumentent sur la question en montrant les aspects positifs de l'homosexualité au Cameroun et le fait que sa légitimation par les autorités ne ferait aucun mal à la population comme aucun mal n' a été fait à la population chez nos voisins gabonais lorsque ceux-ci ont décidé par voie élective de légitimer le phénomène homosexuel.

Rendu à cette étape, la grande majorité de la population, soutenue par la communauté religieuse, est encore réfractaire à l'idée. Mais malgré l'augmentation des critiques, celles-ci se font de moins en moins virulentes. Les premières acceptations se forment. Notamment chez les personnes libérales et éprises du modèle de vie Occidentale. Et l'idée tout doucement, continue sa progression au sein des esprits.

ETAPE 3 - DE L'ACCEPTABLE AU RAISONABLE

L'objectif ici est de transformer le jugement de principe. C’est à dire qu'en partant d'une opinion inacceptable pour la société Camerounaise, on arrive à une pratique jugée raisonnable. En effet les Défenseurs du phénomène Homosexuel nous avancerons des arguments tels que la marginalisation du Cameroun sur la scène internationale du fait de sa condamnation de l'homosexualité. Vu que la Communauté internationale sera majoritairement acquise à la cause homosexuelle, tout contrevenant se verra infliger des sanctions économiques et un embargo sur certains produits de première nécessité dont il ne dispose pas. Dans le même temps, l'aide d'organisations internationales tels que le PAN, L'OMS, PNUD, L'UNICEF etc... ne lui sera plus accordée (or on sait combien cette aide est vitale pour un pays du tiers monde). Cet argument principal leur servira de justificatif pour défendre le fait qu'il serait plus raisonnable pour le Cameroun de se conformer à ligne sociologique de la communauté internationale pour continuer à bénéficier des avantages que celle-ci offre.

Un deuxième argument qui sera utilisé par les défenseurs de l'homosexualité sera le fait que les homophobes, extrémistes et violents, opposés à l'homosexualité organiseront des expéditions punitives pour lyncher tous ceux qui seront taxé d'homosexuels. Devant la prolifération de ce phénomène. Il deviendra donc raisonnable de dépénaliser l'homosexualité pour que ceux-ci n'est plus une cible sur leurs têtes. Et que toute personne qui viendrait à s'en prendre à leur intégrité soit tout de suite frappée par la rigueur de la loi.

ETAPE 4 : DU RAISONABLE AU POPULAIRE

Afin que l'idée de la légitimation de l'homosexualité au Cameroun puisse continuer sa progression et son acceptation dans l'esprit des individus, elle sera diffusée consciemment par l'intermédiaire des canaux spécifiques : Les médias ; les Débats télévisés ; Le cinéma local ... etc. Culturellement aussi, l'idée sera mise en scène dans des livres par les écrivains et dans des chansons populaires par certains musiciens acquis à sa cause. On pourra aussi noter certaine personnages populaires et adulées officiant dans le monde du showbiz, du sport, où de la politique faire leur comming-out et avouant à tous leur homosexualité. Ce qui aura pour effet de normaliser la chose. Car si la personne que j'idolâtre est homosexuelle alors c'est que ça ne doit pas être une si mauvaise chose que ça

ETAPE 5 : DU POPULAIRE AU POLITIQUE

La dernière étape de la fenêtre d'Overton consiste une fois que l'idée de la légitimation de l'homosexualité au Cameroun sera majoritairement soutenue, en une représentation Politique. Cela pourra se faire par le biais d'un parti politique ou d'une coalition. C'est ainsi que quelques années plus tard on verra apparaître un gouvernement et une assemblée nationale constitués majoritairement par des personnes en faveur de la légitimation de homosexualité au Cameroun.

À ce moment-là, les contestations au phénomène Homosexuel au Cameroun seront sporadiques. Quelques rares personnes continuerons de mener ce combat mais leur caractère violent les érigera plutôt en parias de la société et leur retirera complètement le soutient de celle-ci. Désormais, se sont eux qui seront les hommes à abattre, les réfractaires à une pratique qui pourtant il y a quelques années était considérée comme contre nature.

Voilà comment en cinq mouvements, on passe d'une idée inconcevable, insoutenable pour une société à une idée protégée et promue par les institutions étatiques.

Vous l'aurez sans doute constatez, LA FENÊTRE D'OVERTON est un procédé insidieux mais pas forcément mauvais. Il peut être mis en pratique pour de bonnes raisons. Par exemple amener les jeunes a moins consommer de l'alcool et de la cigarette, ou bien Leur montrer les aspects néfastes de l'hyper occidentalisation etc ...

La fenêtre d'Overton est une arme et tout dépend de comment on s'en sert et à quel dessein. À l'heure actuelle, à mon avis, le Cameroun est en plein dans la deuxième étape de la fenêtre d'Overton (DU RADICAL À L'ACCEPTABLE) Si rien n'est fait, pour parvenir à la dernière Étape, il nous faudra environ 25 ans.

Que chacun prenne ses responsabilités et se demande à quel avenir il aspire pour ses enfants et dans quel Cameroun voudrait-il les voir grandir.

Ce post fait suite au constat par l'auteur que l'affaire Enganamouit est passée beaucoup trop facilement. Signe du fait que les Camerounais se sont accommodés avec beaucoup d'aisance à une mœurs qui n'a rien à faire dans sa société.

NB : Ce post ne vise nullement à motiver les homophobes dans leurs pensées et leurs actions violentes tant physiquement que verbalement. Car bien que réfractaire à la prolifération et la légitimation du phénomène Homosexuel dans sa société, l'auteur est profondément opposé à tout actes homophobes et considère que la gestion des cas avérés d'homosexualité doit être laissée à la seule charge des autorités compétentes agissant dans le cadre de la loi.

Références : Pour l'élaboration de ce post, l'auteur c'est inspiré de la structure de la vidéo De la chaîne nommée Éminence Grise sur la question de la fenêtre d'Overton et de La vidéo des Points sur les i de Clément Vicktorovich dans l'émission la clique sur Canal +. ( des liens vers ses différentes vidéos vous seront fournis en fin de post ).