Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 11 13Article 628192

Opinions of Saturday, 13 November 2021

Auteur: Pharel Ateba

Mafia: 'ils veulent détruire Amougou Belinga, le fils spirituel de Paul Biya'

Amougou Belinga, PDG du groupe Anecdote Amougou Belinga, PDG du groupe Anecdote

À cause du succès éclatant du groupe l’Anecdote, ils veulent détruire Amougou Belinga, estime Pharel Ateba. A l'en croire, "s’attaquer à lui, c’est déclaré la guerre au Président Paul Biya, son mentor, son père" car pour lui si le PDG du groupe L'Anecdote bénéficie du soutien de l’État, c’est parce qu’il est utile à la société camerounaise. "Fait-il le préciser, vous ne pouvez bénéficier du soutien du gouvernement que si vous êtes utile, toutes choses que Jean-pierre Amougou Belinga a mis à profit, puis qu’aujourd’hui, le succès de ses entreprises bénéficie à de nombreuses familles", écrit-il.


Des mécréants veulent détruire Jean-pierre Amougou Belinga

Homme d’affaires incandescent, fidèle serviteur du renouveau, défenseur infatigable du Président Paul Biya, le Président directeur général du groupe l’Anecdote est dénigré de manière outrancière sur les réseaux sociaux, par des cabinets noirs démasqués, financés par des apparatchiks du régime. Quelle honte !

Ce n’est plus un secret pour personne, Jean-pierre Amougou Belinga a déjà atteint le dernier palier de la puissance publique, grâce à ses efforts grandiloquents dans l’univers sinueux des affaires au Cameroun, des médias à l’éducation, en passant par la finance, l’homme d’affaires Ekang est de plus en plus sollicité par des investisseurs internationaux.

Ce qu’il faut savoir est que, face aux bourrasques économiques, le grand Patriarche (Zomlo’o be Zomlo’o) du groupement Mvog-Belinga, pour la prospérité tous azimut de ses entreprises, s’est vu contraint de se plier à l’impérative prise en charge de certains aspects de ses activités par l’État: la sécurisation du patrimoine, les garanties souveraines auprès du système financier et des appuis stratégiques auprès des partenaires internationaux, ceci, au même titre que d’autres opérateurs économiques qui excellent dans divers secteurs d’activités.

Ces divers appuis étatiques, reposent essentiellement sur le respect de la réglementation en vigueur, toutes les évidences étant disponibles, même le camerounais lambda peut se les procurer pour vérification. Fait-il le préciser, vous ne pouvez bénéficier du soutien du gouvernement que si vous êtes utile, toutes choses que Jean-pierre Amougou Belinga a mis à profit, puis qu’aujourd’hui, le succès de ses entreprises bénéficie à de nombreuses familles.

L’homme est un un soutien inconditionnel et incontournable du régime du président Paul Biya, car il contribue magistralement à l’essor économique du Cameroun, ses entreprises installées à travers le monde emploient plus 1000 jeunes Camerounais, sa fortune est estimée à des centaines de millions de dollars américains, ce qui lui vaut la jalousie et la haine viscérale qu’on observe ces derniers jours.

D’ailleurs, les documents en circulation sur les réseaux sociaux, démontrent ouvertement qu’une mafia bien huilée est à ses trousses. Heureusement qu’aucun crime n’est parfait, dit-on, les auteurs de cette cabale puérile sont désormais démasqués, selon des sources introduites, certains collaborateurs du Chef de l’État, tapis à la Présidence de la République, seraient les instigateurs de cette campagne de sabotage et de dénigrement, plus loin, nos sources précisent que, Jean-pierre Amougou Belinga, n’est, en réalité que, le bouc émissaire d’une vaste mafia qui a pour cible, Alamine Ousmane Mey, Louis Paul Motaze et Laurent Esso.

C’est donc une peine perdue, pour tous ceux qui sont payés, pour faire tomber Amougou Belinga, car l’homme reste serein et focalisé sur ses ambitions d’affaires, s’attaquer à lui, c’est déclaré la guerre au Président Paul Biya, son mentor, son père.