Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 12 03Article 631348

Opinions of Friday, 3 December 2021

Auteur: Arlette Framboise Doumbé Ding

'La guerre tribale contre Maurice Kamto a lamentablement échoué'

Maurice Kamto Maurice Kamto

La séquestration de Maurice Kamto dans son hôtel à Douala et son expulsion de la ville font toujours couler des encres et des salives. Pour Framboise Doumbé Ding, ces faits ne se joue pas que sur le terrain politique. Cela est une manifestation du tribalisme. Elle s'explique dabs la tribune ci-dessous.

---


"Pour ceux qui n'ont pas compris les vraies raisons de de cette séquestration.

C'est que après avoir échoué à isoler Maurice Kamto par la haine tribale, le régime de Yaoundé, conscient de sa popularité toujours grandissante essaie actuellement de le séparer du peuple par la force.

C'est de cela qu'il s'est agi à Douala ces deux derniers jours. C'est de cela qu'il s'est agi et de rien d'autre.

Le fait c'est que, après avoir organisé pendant près de 3 ans la guerre tribale contre Maurice Kamto et après avoir constaté l'échec de cette guerre qui n'a pas pu délester Maurice Kamto du soutien populaire dont-il jouit auprès des populations, Yaoundé courroucé par la constance des soutiens populaires à Kamto veut maintenant briser le lien entre Maurice Kamto et le peuple par la force. C'est à dire par des raccourcis illégaux et anti-républicains.

Puisque de toutes les façons, sa séquestration par la police et l'injonction qu'on lui fait de retourner à Yaoundé ne trouvent aucun fondement juridique. Il s'agit d'actes barbares propres aux dictateurs Africains.

La séquestration de Monsieur Maurice Kamto est donc un acte illégal, barbare et d'une lâcheté affligeante.

Évidemment c'est bien pour cela que le régime de Yaoundé n'a pas eu le courage d'assumer ce qui s'est passé en de notifiant officiellement Monsieur Maurice Kamto de ce qui lui est reproché. De quoi ont-ils donc peur à Yaoundé s'ils ont raison ?

Je dis et je soutiens ici que la guerre tribale contre Monsieur Maurice Kamto à lamentablement échoué. Ce qui s'est passé à Douala n'est que l'expression de cet échec. C'est le visage de la défaite de ceux qui dans la nuit noire ont planifié pendant plus de 3 ans les discours de haine contre MK. Aujourd'hui ils pensent pouvoir réussir par la force ce qu'ils n'ont pas réussi par la haine. Mais là aussi ils se trompent.

Face à ces événements malheureux de Douala, notre citoyenneté responsable nous impose de dire ouvertement notre indignation et de redire :

Non à la brimade politique au Cameroun.

Non aux tribalisme.

Non à la séquestration et aux arrestations arbitraires d'hommes politiques au Cameroun.

Non à la dictature et à la barbarie politique.

Oui à la démocratie

Oui à la saine concurrence politique.

Oui au respect des droits de l'homme et à l'expression de toutes les libertés..

A ceux qui se demandent si le régime à organisé une guerre tribale contre le mrc et son leader, souvenez vous que pendant la présidentielle de 2018. La caravane du MRC avait été stoppée à l'entrée d'Ebolowa et invitée à aller manifester à l'ouest. Souvenez vous que personne n'a jamais été inquiété jusqu'au jour d'aujourd'hui pour un acte aussi grave.

Si ce n'est pas le tribalisme c'est quoi d'autres ? Notez que ceci n'est qu'un exemple parmi tant d'autres".