Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 11 09Article 627568

Opinions of Tuesday, 9 November 2021

Auteur: Zona Coker

‘La Star du Dieu’ est un prédateur qui présente un instinct de tueur sans empathie

J'ai su que cet homme était dangereux en l'écoutant peindre en noir son ex-femme J'ai su que cet homme était dangereux en l'écoutant peindre en noir son ex-femme

L'homme caché derrière l'église catholique de Biya Bi Mvondo dont je dénonçais le côté un peu vicieux ici récemment vient encore de nous dévoiler un peu plus sa véritable nature. Comme je le disais, son acharnement sur la maman de la petite CARO tuée accidentellement par le jeune gendarme Mvogo à Buea, ses mensonges autour de cette affaire et le fait d'avoir fait une publication contre Suzz comedy qui a refusé de joindre son réseau mafieux ont fait tomber son masque; nous montrant un homme froid, calculateur et extrêmement dangereux. La publication du père de sa dernière victime me donne aujourd'hui raison. La star du dieu de l'enfer est un prédateur qui cible les jeunes filles vulnérables sur les réseaux sociaux, leur promettant de faire d'elle des célébrités grâce à son réseau surpuissant qui compte son pape de l'Église catholique et son évêque Biya Bi Mvondo. Il faut dire que celui qui se veut parrain de la mafia italo-camerounaise est à la tête d'un réseau des jeunes et belles camerounaises qu'il prend lui-même le soin de recruter. Malheureusement, il n'aime pas la moindre contradiction venant de ses jeunes recrues et quiconque ne marche pas selon LE Vouloir du parrain risque la peine de mort au moindre faux pas.

Pour une histoire de Kongossa et de mensonges et de manipulation dont il est lui-même à l'origine, monsieur se transforme en monstre et promet la mort à tout le monde. Cet exilé par ses créateurs annustaux qui aime se présenter comme l'homme super puissant et le plus parfait des camerounais perd très facilement son calme et se lance dans les menaces de mort contre ses ennemis. Comme tout bon prédateur, cette créature de Biya Bi Mvondo cible les faibles et les vulnérables aux moments les plus difficiles de leurs vies comme je le disais déjà dernièrement dans une publication. Malheureusement pour lui, la jeune Samantha BELIBI qui est l'une de ses dernières cibles était une erreur monumentale de casting. Cette dernière a derrière elle le protecteur Pierre Eyock; un père instruit, aimant et prêt à en découdre avec quiconque s'attaquerait à sa fille chérie. Celle-ci apeurée par les menaces de mort de cet agressif inconnu a transmis ses échanges avec la star du dieu du royaume de l'enfer en inbox à son « papounet » qui a répondu à la mesure des menaces subies par sa fille en traitant son bourreau de pauvre imbécile et en lui interdisant le moindre contact avec sa fille dans l'avenir. Désormais le problème sera géré entre hommes d'un certain âge. Voilà donc les mésaventures d'un « sang-à-l'œil » caché derrière le mot Dieu qui se compte parmi ceux qui vont diriger le pays après son mentor Biya Bi Mvondo. Je vous le dit en toute franchise, il n'y a pas que Mbembe pour la France Afrique ; Il y'a aussi le prédateur star du dieu pour la mafia italo-africaine. La famille, soyons vigilents.

Jean_Claude_Mbede_Copine_Camerounweb

J'ai su que cet homme était dangereux en l'écoutant peindre en noir sur les réseaux sociaux son ex-femme avec qui il a eu des enfants; l'accusant des pires des choses à son égard. Tu écoutes un de ses directs, tu connais déjà le personnage. Il rumine les mêmes bouchées insipides à chacun de ses directs. Les hommes du Nyong-Et-So'o ne bavardent pas comme lui. Ce monsieur a dû subir un traumatisme violent dans leurs partouzes sectaire à Yaoundé qui l'a fait disjoncter et forcé à l'exil. Aussi bavard qu'il est, bien-sûr qu'il ne nous racontera jamais la véritable raison de son auto-exil. Depuis que le père de la petite Samantha BELIBI a répondu à ses menaces hier, notre homme parfait s'agite tout seul à travers ses publications pour expliquer l'inexplicable et à mon avis, nous n'avons pas encore fini de découvrir les multiples facettes de ce personnage obscur. Le pire reste à venir. Les loups sont dehors, rotégeons seulement nos enfants pour qu'ils ne deviennent pas les Malicka, Mirabelle, Erika, Brenda, ou des Samantha entre les mains de ces maquiavels fabriqués par la république de Biya Bi Mvondo. Le plus important est surtout de libérer notre CAMEROUN contre la force du mal qui y a élu domicile pour donner une chance à nos enfants; sinon l'après BIYA aux mains de ces héritiers et créatures du mal du régime en place risque de devenir pire que l'an-fer. ABIM TÉ !