Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 12 28Article 634387

Opinions of Tuesday, 28 December 2021

Auteur: Raoul Christoph Bia

Je suis venu redorer le blason des journalistes aux 'voix off' des journaux - Christophe Bia

Raoul Christophe Bia Raoul Christophe Bia

Dans une tribune publiée ce mardi 28 décembre, le journaliste auteur des "grands reportages" à polémiques de Vision4 explique pourquoi il mérite le trophée du meilleur journaliste du Cameroun, qui doit être décerné le dimanche 2 janvier prochain. Dans la tribune que le rédaction de CamerounWeb vous propose, il explique le concept des "grands reportages" et pourquoi avoir pris cette initiative avec ses collègues de Vision4.

---


"Bonjour mes chers parents, frères et sœurs de l'Afrique de l'Europe, de l'Amérique et d'Asie. J'ai choisi de ne publier aucune propagande d'une cérémonie des récompenses à laquelle soit mon nom est cité, soit ma catégorie est citée. Nous jeunesse africaine nouvelle génération avions choisi le mérite sans tricher. Nous croyons à des récompenses qui arrivent naturellement.

Parlant de 2021, je suis arrivé sur le terrain télévisuel avec l'aide de mes collègues de vision4 et j'ai décidé de transposer le style satirique très connu dans la presse écrite en télévision. Essuyant toutes sortes d'injures de critiques et de railleries, on n'a dit que ce n'était pas du journalisme. Mais à vision4, nous soutenions mordicus que le style satirique existe et peut aussi bien être utilisé en presse écrite qu'en radio et télévision. On m'a dit, "tu es trop jeune pour opter pour un tel style c'est trop risqué". J'ai dit, "la jeunesse doit oser et j'ai osé".

Il fallait rompre un peu avec les comptes-rendus aux phrases toutes faites "du genre et la cérémonie s'est achevée avec une photo de famille", le déjà vu et entendu que plusieurs récitaient déjà sans être du métier.

Ce genre du journalisme sans risque du train qui arrive à l'heure nous savons le faire. Mais pour nous, il fallait innover, sortir de sentiers battus, marcher sur un terrain glissant.

Notre objectif à vision4 était de rapporter les faits en utilisant le genre le billet qui autorise un ajout des commentaires. mais l'option d'utiliser a bien d'égards le langage populaire, avait pour but de rendre l'information intéressante et attractive, afin que tout le monde puisse se retrouver dans ce que nous disons. Même quand nous parlions d'un drame ,nous voulions ajouter un côté comique pour dire à ceux là que malgré le drame il y'a toujours de l'espoir.

Nous avons avec le rédacteur en chef Bruno Bidjang à cette époque examiné, les contenus et les rendus de nos confrères dans plusieurs télévisions et avions contacté que les téléspectateurs ne commentent L'ACTUALITÉ que lorsqu'il s'agit des faits divers où de société. Nous avons donc décidé d'opter pour le style satirique même pour parler de politique pour que chacun puisse de nouveau trouver un intérêt à suivre l'actualité.

Soyons honnêtes nous étions déjà monotones dans le modèle d'information classique proposé dans nos télévisions et ça ne plaisait plus à plusieurs téléspectateurs, beaucoup préféraient éteindre la télévision que de regarder le JT. Dans un monde médiatique en perpétuelle émulation et de concurrence et un univers dominé par l'information politique avec parfois trop de débats politiques, identiques et débattant des mêmes thématiques, cela devenait forcément statique et contre productif. Il fallait leur proposer autre chose. Et qui de mieux que Vision4 pour ça? .

Dans mon pays les journalistes les plus célèbres sont ceux qui passent à la télévision et notamment les présentateurs d'émissions télévisées. Nous qui faisons les récits des événements connus sous la forme( compte rendu ', reportage, grand reportage, billet, analyse commentaire ) personne ne veut jamais savoir qui a fait le papier, on ne regarde même pas le synthé de fin pour voir les noms de l'équipe de reportage les reporters presque pas de visibilité, je suis venu redorer le blason des journalistes aux "voix off" des journaux télévisés où l'on ne voit que le présentateur. ces gens qui descendent sur le terrain et donc personne ne parlait jamais. Aujourd'hui le terme reportage resurgit et beaucoup commencent à lire les synthés de fin des papiers. Alors si en 2021 on me dit que en terme d'impact. Je mesure mon travail à l'impact des problèmes évoquées et donc certains ont trouvé solution. Le BEST off à venir dimanche le 02 janvier 2022. le plus difficile dans ce monde c'est d'innover et faire différent des autres.

On na donné le ballon d'or à Messi alors que tout le monde disait Lewandowski. donc moi je dirai que la récompense vienne naturellement sans propagande, sans tricher. Donner au meilleur si ce n'est pas moi ca voudrait dire que je ne l'ai pas été tout simplement et que je dois d'avantage travailler en gardant mon identité. Merci et svp faites attention à vous Rdv en 2022 par la grâce de Dieu".