Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 10 14Article 623269

Opinions of Thursday, 14 October 2021

Auteur: Dieudonne Essomba

Je sais ce qui m'attend- en danger, l'économiste répond à ses détracteurs

L'économiste persiste et signe que la guerre sans merci qui se déroule dans la zone anglophone et qui ôte la vie aux civils aussi bien que les soldats et les sécessionnistes, ne s'estompera pas par la force militaire. Il réitère sa proposition de rendre fédéral l'Etat du Cameroun afin d'éviter ce bain de sang au NOSO. Dieudonné Essomba constate malheureusement que ces discours sont taxés par certaines personnes d'apologie à la sécession. Il balaie du revers cette accusation et réaffirmes que bien qu'en se sentant en danger, il se bat pour la stabilité du pays et non pour de quelconque intérêts personnels dont il est pointé du doigt.


Dans ma carrière, j’ai appris une chose : quand un responsable de l’Etat camerounais est lancé dans un mauvais projet, ne vous avisez jamais de l’en dissuader !
Non seulement il le poursuivra avec plus de zèle et plus de conviction, lisant dans vos objections la preuve qu’il a raison et que vous êtes mus par la jalousie, mais quand il aura échoué, il vous imputera la responsabilité de son échec, vous accusant de lui avoir lancé un mauvais sort !

C’est exactement ce qui va se passer au NOSO : j’ai dit et j’ai répété que le maintien des Anglophones dans les liens d’un Etat unitaire au Cameroun est un projet irréalisable. Le Gouvernement du Cameroun n’a même pas les moyens de ralentir la dynamique de la Sécession qui va se réaliser plus tôt que prévu.

En conséquence, le seul moyen pour pays comme le Cameroun de contrer une Sécession de l’ampleur du mouvement anglophone, c’es recourir aux mécanismes propres à l’Etat fédéral.
Mais pendant que je tiens ce discours raisonnable et scientifique, certains m’accusent de détester le Cameroun parce que j’aurais échoué dans ma vie, de souhaiter la Sécession anglophone parce que j’aurais un projet de Sécession Ekang, de promouvoir le Fédéralisme parce que je caresserais l’espoir de m’approprier les immeubles de telle ou telle communauté à Yaoundé !
Du n’importe quoi !
Et pendant ce temps, personne ne présente la moindre objection à mes thèses, ni de manière théorique en montrant en quoi mon raisonnement est vicié, ni de manière factuelle, en montrant que l’Etat est capable de contenir la Sécession, puisque nous voyons bien le contraire : hier encore, et si on en croit les médias, au moins 12 militaires tués !
Néanmoins, ne vous doutez pas du résultat : quand les Anglophones vont partir, ne croyez pas un seul instant que les responsables politiques et intellectuelles de cette folie reconnaitront leurs torts !
Fidèles à leur logique, ils trouveront le parfait bouc émissaire, en la personne de Dieudonné ESSOMBA !
Et alors, mes avertissements ne seront plus des conseils éclairés d’un citoyen à un Gouvernement, mais des ordalies sorcières que j’aurais prononcées sous une lune gibbeuse, pour réaliser par des moyens magiques, la Sécession anglophone
.