Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 11 16Article 628534

Opinions of Tuesday, 16 November 2021

Auteur: Roly Londell Klein

'J'ai contacté la gendarmerie nationale pour leur donner la position de No PITY'

Libérez les moyens et donnez la possibilité aux jeunes sur le terrain d'en finir Libérez les moyens et donnez la possibilité aux jeunes sur le terrain d'en finir

C'est un cri de détresse de l'activiste Roly Londell Klein face aux dernières tueries de soldats camerounais dans la zone anglophone par des éléments du chef de guerre sécessionniste NO PITY. Il déclare avoir donné toutes les informations possibles aux autorités sécuritaires camerounaises en vue de l'arrestation de No Pity et constate avec amertume l'inaction de ces derniers.

La rédaction de CamerounWeb vous propose ci-dessous l'intégralité de sa sortie

Depuis trois semaines et demie, bientôt un mois, j'ai personnellement contacté le service de renseignement Camerounais qui m'a bien reçu à distance, pour leur donner la position exacte de No PITY et son état de santé a l'heure qu'il était.

J'ai contacté la police nationale Camerounaise pour leur donner des détails sur le mouvement de plusieurs séparatistes ambazoniens et celui de No Pity.

J'ai contacté la gendarmerie nationale Camerounaise pour leur donner la position de No PITY ...
J'ai contacté le BIR.

Jusqu'à ce jour rien! Pourtant tout s'est bien passé.
Certains diront que :" Roly tu n'as pas bien indiqué". Voudriez-vous que Roly tiennent la main d'un renseignement Camerounais pour aller lui montrer où No PITY et ses éléments posent leurs brosses à dents ? Bien qu’ils ne l’ont pas ?
A l'heure où je vous parle No Pity se rétablit déjà bien et est prêt à refrapper sur les soldats Camerounais.

A l'heure où je vous écris il est dans une localité indiquée par Klein Reporters a L'armée Camerounaise et a KIDNAPPÉ au moins 6 Camerounais MBORORO avec lui.
Vous nous demandez de vous renseigner sur l'insécurité dans la société mais quand c'est fait on oublie ou met dans le tiroir.

Comment est-ce qu'un groupe rival se déplace à Bui pour traverser toute une localité afin d'attaque no PITY et ses hommes alors que l'armée Camerounaise est sur place.

Les séparatistes ambazoniens sont-ils mieux renseignés que tout un État qui s'est formé depuis 60 ans?

Je parie que si Roly dit un mot déplacé le matin contre l'État du Cameroun, le soir je me ferai interpeler et l'image fera le tour de la toile. Mais quand no PITY enlevé des vies, il ne se sent pas inquiété ?

Aucun renseignement du Cameroun ne dira à sa haute hiérarchie que "Roly Londell Klein ne nous a pas contacté et ce qu'il dit est vrai."

Tous sont au courant , du moins ceux qui doivent l'être, mais qu'attendent-ils au point où No Pity se blesse , s'en va se soigner paisiblement dans un centre de santé durant quelques jours puis retourne se reposer dans une baraque en brousse où j'ai indiqué puis s'apprête à attaquer L'armée Camerounaise ?
J'ai fait mon travail au nom d'un pays que nous aimons tous sans demander l'aide financier de quiconque.

Je n’ai pas demandé une aide comme certains.

Dans d'autres pays, on mise des dollars et de l'Euro sur la tête de Terroristes à attraper vif ou mort mais je n’ai jamais fait allusion à cela, mon souci c'est la paix de tous et que cesse la mort de ces soldats qui ont mieux à défendre que de combattre avec des gens qui ne valent même pas un carré de gardiens de prison.

L'armée Camerounaise fait son travail nous aussi sur la toile faisons le nôtre au nom de l'idéologie Armée-Nation.

Libérez les moyens et donnez la possibilité aux jeunes sur le terrain d'en finir avec cette sale crise qui ternit L'image de nos vaillants Soldats.

Autorité camerounaise, celui qui vous dira qu'il ne connait pas Roly et que Roly ne l'a pas contacté sur des cas stratégique est peu de foi.
J'ai pas besoin de contacter le chef de l'Etat camerounais, il a mis des gens pour qu'ils m'écoute et travaillent avec moi pour la paix et l'unité nationale ...
Rlk!!!


NOSO: DECLARE GRAVEMENT BLESSE, NO PITY ENVOIE UN MESSAGE A LA HIERARCHIE DE L'ARMEE

C’est une véritable guerre de communication à laquelle on assiste dans cette crise sécuritaire qui secoue les deux zones anglophones du Cameroun.

Suite aux informations sur l’état de santé dégradant du chef de guerre ambazonien « General No Pity », qui ont inondé la toile, ce dernier a fait signe de vie dans un message adressé à la hiérarchie de l’armée camerounaise.

En effet, dans une vidéo qui fait actuellement le tour des réseaux sociaux, « Neneral No Pity » a catégoriquement laissé entendre que la prolongation de la guerre en cours n'entame pas son esprit, mais stimule sa détermination à se battre.
« Pas besoin de prolonger la guerre parce que vous pensez que je vais bientôt abandonner. Je suis prêt à me battre même pendant 25 ans de plus. », a-t-il déclaré.

Cette sortie du « General No Pity » intervient quelques jours après que plusieurs sources concordantes aient déclaré qu'il avait été grièvement blessé au cours d’affrontement entre ses éléments et les militaires.
« Arrêtez d'envoyer des enfants qui n'ont été formés que pendant trois mois contre leur père, car je me bats depuis plus de trois ans », a-t-il ajouté dans son message.

Il faut souligner qu’au cours des deux dernières semaines, les éléments de l’armée se sont déployés dans plusieurs localités dans l'espoir de neutraliser le redoutable chef de guerre.

NOSO: LES AMBAZONIENS ANNONCENT L'ASSASSINAT DU FRERE DE 'NO PITY'

C'est encore un coup dur pour la lutte armée sécessionniste ambazonienne qui perd de plus en plus de terrain avec la neutralisation de plusieurs de ses chefs de guerre.

Après l'annonce de la mort du "General Cross and Die", c'est au tour du frère cadet du tout puissant "General NO PITY" de tomber sous les balles de l'armée camerounaise.

L'information a été donnée par le "vice ministre de la défense ambazonien", Capo Daniel.

En effet, dans un communiqué rendu public, Capo Daniel annonce la mort de Mbashi Sylvestre communément connu sous le nom de "General Shine Rambo". Il aurait été tué en octobre dernier par l'armée suite à des affrontements qui ont fait des victimes de chaque côté.

"General NO PITY", toujours en cavale, est activement recherché par l'armée camerounaise. Il auraité blessé lors des affrontements au cours desquels plusieurs de ses éléments auraient perdu la vie.

NOSO_Frere_No_PITY