Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 11 20Article 629374

Opinions of Saturday, 20 November 2021

Auteur: English Cameroon for a United Cameroon

Incapacité physique de Joe Biden: vers la démission de Paul Biya ?

Qui est en charge des affaires du Cameroun ? Qui est en charge des affaires du Cameroun ?

La passation du pouvoir de Joe Biden à sa vice-présidente, Kamala Harris aux USA pour des raisons médicales, relance le débat sur l'incapacité physique de Paul Biya dont l'absence inquiète de plus en plus les Camerounais.

Selon les activistes anglophone, ce qui se passe actuellement aux USA doit inspirer le président camerounais à passer la main à un de ses collaborateurs afin de déclenche une transition politique à la tête de l'Etat.

La rédaction de CamerounWeb vous propose, ci-dessous, de l'analyse des activistes de "English Cameroon for a United Cameroon"

Qui est en charge des affaires du Cameroun ? Personne ne sait. Cela dépend de l'heure de la journée. Il pourrait s'agir de l'inconscient M. Paul Biya lorsqu'il est brièvement en contact avec la réalité. Ce pourrait être M. Ngoh Ngoh, son vice-président inconstitutionnel désigné. Ce pourrait être sa femme. Il pourrait aussi s'agir du Premier ministre largement irrespectueux, M. Dion Ngute, lorsque M. Ngoh Ngoh le laisse à contrecœur jouer un rôle. À bien y penser, avez-vous déjà vu M. Biya et M. Dion Ngute, son Premier ministre, ensemble en public en tant que président et Premier ministre ?

La question de démontrer clairement à tout moment qu'un élu est en charge est de la plus haute importance. Les États-Unis sont entrés dans l'histoire vendredi lorsque M. Joseph Biden a officiellement délégué ses fonctions présidentielles pendant un peu plus d'une heure à la première femme vice-présidente, Mme Kamala Harris, car il devait subir une importante intervention médicale. C'est ainsi que les dirigeants se comportent lorsqu'ils prennent au sérieux leurs devoirs constitutionnels.

M. Biya est en congé permanent, en violation de la législation du travail camerounaise. Il viole aussi largement les articles 8 et 10 de la constitution. Là où la constitution lui permet de déléguer temporairement certaines de ses fonctions (en raison de conflits d'horaire !), il a choisi de déléguer de manière permanente bon nombre de ses fonctions constitutionnelles en abusant d'une telle autorisation. Si on le pousse fort, il dira qu'il délègue provisoirement chaque jour, tacitement reconductible le lendemain, par délégation permanente spéciale qui n'est techniquement pas permanente. Maître de la sophistique et de la casuistique.

Les camerounais ne méritent pas ce type de présidence, où le pays est en pilote automatique ou les gens se battent pour succéder à celui qui voit sa quête de l'élixir de vie se transformer en un rêve inassouvi. Même l'idée que le président est malade est considérée comme un scandale car l'homme-dieu n'est jamais malade. Paul Biya est toujours en forme ! Un lion n'est jamais malade ou fatigué.

Il est temps de dire à M. Biya d'officialiser sa démission. Nous savons qu'il a cessé d'essayer de s'acquitter de ses obligations constitutionnelles il y a longtemps. Ayant beaucoup appris des chefs traditionnels, il gouverne désormais le Cameroun en tant que village, avec une délégation extrêmement inconstitutionnelle des pouvoirs présidentiels. Dans d'autres démocraties constitutionnelles, il serait accusé de trahison, de crimes graves et de délit.