Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 11 23Article 629725

Opinions of Tuesday, 23 November 2021

Auteur: Seme Ndzana

Fédéralisme communautaire, le piège à cons: Essomba s'associe à d'autres activitstes et dénigrent Libii

Dieudonné Essomba, Consultant sur B-News Dieudonné Essomba, Consultant sur B-News

Cabral Libii, le président du PCRN a sorti la semaine passée son livre sur le Fédéralisme communautaire, le seul moyen selon lui de résoudre les problèmes de crises identitaires au Cameroun. Une proposition que Seme Ndzana trouve "stupide". Une assertion renchérit par Dieudonné Essomba qui est plutôt pour le fédéralisme comme mode gouvernance au Cameroun.


le piège a cons
L'hypocrisie de ceux qui prétendent être neutres ou opposés au régime oppressif de Yaounde est ce qui doit être le plus détesté lorsque les gens sont terrorisés dans un pays. Au Cameroun, les hypocrites sont ceux que Paul Biya utilise pour détourner l'attention des francophones de la revendication de leurs droits et de la lutte pour leur liberté, que seuls les ambazoniens anglophones ménent avec tant de succès au quotidien. Pour s'accrocher au pouvoir, Paul Biya a toujours, grâce à ses conseillers français, utilisé efficacement des hypocrites à sa solde pour manipuler et tromper les francophones.

Après Frederick Kodock, Issa Tchiroma, Paul Biya avait envoyé son ami franco-africain Maurice Kamto pour distraire les francophones avec une fausse victimisation des Bamiléké et l'entretien de la haine entre Bamiléké et Beti-Bulu, afin de les empêcher de suivre la voie de la rébellion que les anglophones avaient engagée et maintiennent victorieusement aujourd'hui.
Tandis qu'il divertit les Francofoolish avec un Beti inculte et bouffon, Amougou Belinga et sa television de haine Vision 4 pour valider le jeu de Kamto d’un faux conflit tribal, le vieux dictateur verse des dizaines de milliards de francs cfa à Constant Nemaleu, un Balimeke, et a ses complices français depuis une décennie, argent puisé des impôts des camerounais.

Aujourd'hui, en réponse à la pression des institutions et des dirigeants mondiaux pour rétablir la fédération illégalement bannie en 1972, que les anglophones revendiquent depuis des décennies et qu'il n'a cessé de rejeter au point de les pousser à déclencher une révolution armée séparatiste, il envoie d'autres hipocrites, Dieudonné Essomba, Cabral Libii et d'autres pour promouvoir une forme de fédéralisme qui aboutira à un retour à l'État unitaire après un essai.

Ils l'appellent le fédéralisme communautaire, une fédération de communautés appelées États. Or, les différentes communautés sont les communautés religieuses, professionnelles, linguistiques et tribales. Si nous enlevons les communautés religieuses et professionnelles parce que leurs membres résident dans toutes les régions du Cameroun, nous nous retrouvons à ne considérer que les communautés linguistiques et tribales comme États fédérés.
Les anglophones sont une communauté linguistique avec un territoire qui mène actuellement une guerre de sécession et d'indépendance totale, tout en rejetant la fédération comme solution.

Il ne nous reste que les communautés tribales comme états possibles pour une fédération. Dieudonné Essomba n'hésite jamais à plaider pour que ses États fédérés communautaires délivrent deux types de citoyenneté à leurs résidents : la citoyenneté étatique à part entière à leurs peuples autochtones, et une citoyenneté fédérale de deuxième classe a tous les autres considérés comme des étrangers, des allogènes a qui certains avantages de l'État seront refusés.
Ce que les promoteurs du fédéralisme communautaire prônent en réalité, c'est des États voués à sombrer dans des conflits internes interminables.

Au final, le Fédéralisme Communautaire satisfait le souhait de Paul Biya de diviser les Camerounais pour mieux régner sur eux à jamais. Car les conflits tribaux feraient éclater le pays par des sécessions tribales, a moins d’un retour au système unitaire, que Biya et la France tiennent a maintenir au Cameroun.

Par conséquent, toute forme de fédéralisme qui refuserait une citoyenneté fédérale unique à tous les Camerounais et la liberté de s'installer en tant que résident de n'importe quel État fédéré est une solution toxique semée pour préparer l'explosion du Cameroun à travers les divisions, les guerres et l’explosion par les secessions.




Sortie de Dieudonné Essomba


La stratégie de la racaille. Dévaloriser le fédéralisme en le présentant comme des bantoustans. Comme si le fédéralisme pouvait être autre chose qu'un ensemble politique formé de communautés différentes. Quel est donc l'intérêt d'un modèle fédéral si justement, on exclut les communautés ? Autant rester dans l'État unitaire décentralisé. Il y a quelque chose d'idiot dans l'approche des gens comme Seme Ndzana et ce n'est pas pour rien qu'ils n'ont aucune audience.

Réponse très très salée de Seme Ndzana , traitant Essomba d'hyprocrisie


Dieudonné Essomba Merci pour ton honetete en te decrivant comme un homme en quete de popularite, celui qui cherche a plaire. On se demande alors pourquoi tu refuses de te presenter comme un politicien, une preuve de plus de ton hypocrisie. Connaissant bien ta pensee, je t'ai toujours dit que tes solutions federalistes sont dangereuses.

Tu cherches a plaire a certains segments de la population, en particulier ceux qui soutiennent le tribalisme introduit dans la constitution Biya avec les notions d'autochtones investis de privileges qui sont refuses aux allogènes. Tu nages dans les eaux boueuses de Joseph Owona, Paul Biya, et autres enfermes dans la logique de la pauvrete endemique institutionnelle ou les ressources rares sont allouees en usant de la discrimination selon les interets politiques des gouvernants.

Mais aucune politique fondee sur la discrimination ne peut aboutir au bien-etre general recherche par les peuples, et que l'on appelle prospérité. Je suis un avocat de la prospérité generale, du bien-etre general. Mon objectif dans la vie n'est pas la popularite individuelle, qu'on te voit chercher par tous les moyens, y compris sur les tams-tams tribalistes et genocidaires comme Vision 4, un medium qui cherche a plaire aux tribalistes et genocidaires beti et bulu du gouvernement terroriste de Paul Biya. Votre fédéralisme communautaire sera deconstruit, tout simplement parce qu'il ne vise qu'a plaire a Paul Biya, l'homme le plus inutile et nuisible au Cameroun et son peuple que jamais.