Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 11 21Article 629404

Opinions of Sunday, 21 November 2021

Auteur: Ecclésiaste Deudjui

Election à la FECAFOOT: Samuel Eto'o victime déjà d'une trahison

Samuel Eto'o, le pichichi camerounais Samuel Eto'o, le pichichi camerounais

Samuel Eto'o et son ami de longue date Drogba Didier ont un rêve en commun, celui de gouverner la fédération de football de leur pays et pourquoi la CAF un jour. L'ivoirien s'est bataillé avec les requins de son pays. Il n'a pas eu ce prestigieux poste. Le Camerounais, qui joue énormément de son aura de l'un des Meilleurs buteurs africains, veut influencer de force ou de gré le football camerounais, africain mais aussi mondial. Il se voit incontournable à cause de sa familliarté avec les dirigeants de la FIFA, la CAF et se présente à l'élection de la fédération de son pays. Son zèle démesuré n'est pas très apprécié par les Camerounais qui ont commencé en avoir de le voir s'afficher et s'ingrérer dans tout. Par cette attitude, Ecclésiaste Deudjui en voit une trahison des Camerounais qui rejettent le bien que représente Eto'o avec son statut d'ex footballeur et meilleur buteur de son temps, son carnet d'adresse très fourni, sa connaissance du football. A en croire le blogueur, il n'y a pas meilleur candidat à la FECAFOOT que Samuel Eto'o. Le nier, c'est le trahir.



L’ancien footballeur Samuel Eto’o s’est porté candidat à la tête de la fédération camerounaise de football (Fécafoot). Comme vous le savez, les élections auront lieu de ce côté-là à la date du 11 décembre 2021. Cependant, avant même que les joutes électorales ne commencent, l’ex-goléador est déjà attaqué sur sa double-nationalité.

À mon avis, ce qui est en train de vouloir se passer à Tsinga, s’apparente ni plus ni moins qu’à de la pure sorcellerie ! Car comment pouvez-vous démontrer qu’un gars qui détient le record de sélections dans votre propre équipe nationale, ne possède pas la nationalité camerounaise ? Comment avez-vous accepté alors qu’il porte votre brassard durant la Coupe du monde 2014 ? Pourquoi vous êtes-vous glorifiés de son rayonnement au FC Barcelone, de ses Coupes d’Afrique 2000 et 2002, ainsi que de sa médaille d’or aux Jeux olympiques de Sydney en l’an 2000 ?

Bref, passons ce sujet. Sur le plan du programme, Samuel Eto’o est le seul candidat qui en dispose. Tous ses adversaires sont des élucubrateurs qui bavardent sur tous les sujets, sauf sur le football ! Samuel Eto’o est le seul candidat qui ne brigue pas la présidence de la Fécafoot pour s’enrichir personnellement, mais au contraire pour enrichir les footballeurs. C’est le seul parmi les potentiels futurs présidents qui dispose d’un rayonnement international indéniable, d’une stature mondiale indiscutable, et d’une aura inégalable. Sans parler de ses relations intimes avec les décideurs de ce pays et les plus hautes personnalités de cette planète...

Si nous aimons réellement notre football, il faut porter Samuel Eto’o comme un seul homme ! Il ne faut pas seulement laisser cette lourde responsabilité aux 76 délégués qui seront chargés de voter le 11 décembre, mais il faut le leur imposer. Car certains parmi ces électeurs sont de nature corruptible par essence, et généralement ils regardent d’abord leurs intérêts individuels, avant de se préoccuper du devenir du notre pauvre football camerounais...

Il est temps que le hasard et l’improvisation s’arrêtent à la Fécafoot ! Les victoires improbables comme à la CAN 2017, on n’en veut plus. On veut désormais une organisation faîtière bien structurée et bien organisée, et on veut que notre championnat national redevienne attrayant comme dans les années 1970 et 1980.

Avec Samuel Eto’o, le salaire du footballeur camerounais sera considérablement revalorisé, quel que soit le niveau où il évolue. Les primes de participation aux tournois internationaux seront encadrées et ne feront plus l’objet d’une négociation ou d’un chantage. Les entraîneurs de toutes les équipes nationales seront enregistrés à la CNPS, et leur situation contractuelle sera publiquement clarifiée. Les sponsors accourront en masse pour venir associer leur image à notre glorieux football camerounais, et ils y amèneront beaucoup d’argent. Les indemnités de formation n’iront plus à la Fécafoot (c'est-à-dire dans les poches de ces administrateurs ventripotents), mais plutôt reversés aux centres de formation qui sont à la base même de toutes les meilleures fédérations du monde. Les présidents de clubs seront de nouveaux respectés et encouragés.

Les journalistes sportifs seront mieux formés. Le football féminin sera de plus en plus professionnalisé. La DTN (Direction technique nationale) sera renforcée dans son personnel et dans ses infrastructures. Des stades municipaux seront construits dans de nombreux départements. Un musée du football camerounais sera érigé dans une ville quelconque, et il retracera le brillant parcours de nos valeureux Lions qui ont marqué la grande histoire du sport de notre pays...

Bref, quand je vois encore des gens se mettre en travers du chemin de Samuel Eto’o Fils, je me dis qu’ils sont certainement des ennemis de notre République. Ce garçon veut redonner au football camerounais sa grandeur, comme il le dit si bien dans son slogan. Il veut que nos stades redeviennent remplis comme auparavant, et que les footballeurs vivent enfin de leur profession et de leur passion.

Nul n’est prophète dans son pays, c’est vrai, mais permettez au moins à Samuel Eto’o de redonner à son cher pays, tout l’amour que celui-ci lui a porté durant tant d’années...