Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2018 09 27Article 447533

Opinions of Thursday, 27 September 2018

Journaliste: Jean-Marie Vianny Nde Ngoh

Election 2018: Paul Biya vit en permanence sous assistance


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

À bientôt 86 ans, Biya tient à peine debout, il semble désormais vivre avec le poids d'un sac de ciment sur le dos et c'est donc à peine s'il peut marcher, avancer en gardant son équilibre.

Le poids de l'âge ne ment pas, mes 55 ans me le rappellent bien chaque jour donc, je sais de quoi je parle et c'est pas des paroles en l'air pour diront certains, dénigrer Biya.

LIRE AUSSI: Sud-Ouest: Akere Muna barré, 03 militants RDPC enlevés

Biya ne peut pas vivre seul dans une maison durant une seule journée entière car, il a besoin d'être assisté dans chacun de ses actes quotidien simple de la vie. Des gens comme lui, sont plein dans des maisons de retraite en occident.

Biya a besoin de quelqu'un à ses côtés au coucher, au lever, pour s'installer à table, pour entrer dans la baignoire et aussi pour en sortir, pour s'habiller, au petit coin pour éviter de se salir les mains, pour porter ses chaussures ou même pour les enlever...

Bref, chaque geste quotidien de la vie est devenu une véritable épreuve pour Biya, surtout qu'en plus sa santé n'est pas très bonne depuis de nombreuses années déjà, comme en témoignent ses nombreux sejours dans un hôpital de Genève en Suisse.

Je ne cherche pas à dénigrer Biya mais à permettre aux camerounais de se rendre tout simplement compte de la réalité de la difficulté, dans laquelle vit ce vieil homme aujourd'hui : c'est un veritable supplicié et il a besoin de se reposer.

Ses créatures, tous de véritables prédateurs de la fortune publique, vivent au quotidien l'oreille rendue car inquiets d'être surpris par une mauvaise nouvelle provenant d'Étoudi.

En attendant, presque orphelines de ce président-candidat divin fantôme jusqu'ici, le vague à l'âme, la peur dans le ventre et le moral dans les chaussettes, ces pauvres créatures, les poches bourrées d'argent sale, continuent toutefois d'enfumer les folowers naïfs, à débiter des salades à tout va.

LIRE AUSSI: Election 2018: en difficulté, Cabral Libii change de stratégie

Ces marchands d'illusions, ces bonimenteurs ne reculent devant rien pour continuer d'endormir, de laver le cerveau aux camerounais. C'est pathétique et malhonnête.

Je vous raconte tout ceci, parce que aujourd'hui téléguidé par son entourage, Biya est littéralement poussé à solliciter un nouveau mandat de 7 ans à la tête d'un pays comme le Cameroun, alors qu'il est incapable de prendre soin de sa propre personne, quelle misère.

Biya actuellement, ignore même la date de l'élection puisque hier encore, il posait la question à propos... pfff que c'est triste

J'invite par conséquent les camerounais à la lucidité. Ne vous comportez plus en moutons de panurges et dites : NON À BIYA CAR BIYA DOIT PARTIR.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter