Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2018 07 06Article 442851

Opinions of Friday, 6 July 2018

Journaliste: Dan Eboudou Essissima

Crise anglophone: 'l'opposant' Banda Kani, falsifie l'histoire du Cameroun


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Selon lui la question posée aux anglophones (Southern Cameroons) lors du plébiscite du 11 février 1961 était simplement le rattachement au Cameroun ou au Nigeria. Banda Kani fait preuve d'une mauvaise foi en ne précisant pas que la question comportait l'indépendance mais sous condition d'un rattachement à l'un ou à l'autre.

Voici donc les vraies questions posées et les détails lors du plébiscite du 11 février 1961 organisé par l'ONU au Southern Cameroons et au Northen Cameroons

Le premier plébiscite eut lieu le 07 novembre 1959 dans le "Northern Cameroon" selon le vœux de l'ONU de savoir si cette partie du pays désirait faire partie du Nigéria ou si son avenir devait être décidé ultérieurement, les populations choisirent la deuxième option (par 70 041 oui pour la seconde question et 42 797 oui pour la première)

Un second plébiscite fut organisé toujours sous les auspices de l'ONU les 11 et 12 février 1961 celui-ci portait sur les questions suivantes :

"Désirez vous à l'indépendance en vous unissant à la fédération Nigériane indépendante ? Ou désirez vous accéder à l'indépendance en vous unissant à la république Camerounaise indépendante ?

Le Cameroun méridional avait massivement voté en faveur de l'Union à la république du Cameroun, quant au Cameroun septentrional il s'était prononcé pour son rattachement au Nigeria.

LIRE AUSSI: Ce qu'un membre influent du SDF pense du plan d'urgence de Biya

Au Northern Cameroon, les populations se prononcent par 59,97 % de voix pour l'union avec le Nigeria contre 40,03 % pour l'union avec le Cameroun indépendant.

Les populations du Southern Cameroon, quant à elles, se sont prononcées par 233 271 voix en faveur de l'union avec le Cameroun indépendant et par 92 724 voix contre cette éventualité.

Prenant acte des résultats des deux plébiscites, la résolution 1608 (XV) de l'Assemblée générale des Nations Unies en date du 21 avril 1961 indiquera, d'une part, que le Cameroun septentrional s'unira à la Fédération du Nigeria en tant que province séparée de la région Nord et, d'autre part, que la Grande-Bretagne, le gouvernement du Southern Cameroon et la République du Cameroun entameront des pourparlers dans le but d'aboutir avant le 1er octobre 1961 (date de levée de la tutelle britannique sur le Southern Cameroon) à des arrangements visant à régler le rattachement du Southern Cameroon à la République du Cameroun.

LIRE AUSSI: Présidentielle 2018: tout va se jouer dans le Grand-Nord

C'est dans cet esprit qu'est organisée la fameuse conférence de Foumban à laquelle John Ngu Foncha conduit la délégation du Southern Cameroon, et Ahmadou Ahidjo, celle de la République du Cameroun du 17 juin au 22 juin 1961 à Foumban, qui accouche du projet de création d'une république fédérale, que matérialisera la loi n° 61-24 du 1er septembre 1961 portant révision constitutionnelle et tendant à adapter la Constitution du 4 mars 1960 aux nécessités du Cameroun réunifié.

Le 1er juin 1961, la partie septentrionale "Northern Cameroon" est rattachée au Nigeria : jour considéré comme deuil national au Cameroun déjà indépendant.

Le 1er octobre 1961 "le Southern Cameroons" est rattaché au Cameroun en formant la République fédérale du Cameroun.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter