Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2018 07 02Article 442578

Opinions of Monday, 2 July 2018

Journaliste: Jean-Marie Vianny Nde Ngoh

Crise anglophone: des militaires appellent au secours Paul Biya


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Depuis un certain temps, vous avez constatez que les réseaux sociaux, la presse nationale et internationale de même que les différentes télévisions, sont régulièrement abreuvés d'informations sur le déroulement précis des affrontements en zone anglophone, entre les Forces de défense et les sécessionnistes.

Sachez que les éléments des Forces de défense, dépassés par la guerre fratricide que leur imposent certains dirigeants camerounais, les obligeant à tuer dans la panique et la confusion pour ne pas être eux mêmes tués, filment et diffusent les vidéos des faits marquants, afin que nul n'en ignore.

C'est une forme de défiance contre tous ces voleurs à col blanc de Yaoundé qui refusent le dialogue, malgré les appels du monde entier, et qui leur demandent d'exterminer toute une population qui ne demandait qu'à vivre mieux.
C'est également une façon pour ces soldats de permettre la conservation des traces sur toutes les exactions commisent par certains d'entre eux qui en solo, appartiennent à des milices occultes guidées par certains depuis Yaoundé.

LIRE AUSSI: Zones anglophones: des éléments du BIR deviennent incontrôlables

Ceux qui appartiennent à ces milices violent délibérément toutes les lois humaines, tandis que leurs collègues mécontents filment discrètement les violations pour en informer le monde, à défaut de pouvoir démissionner.
En réalité il s'agit d'une forme de résistance solidement installée dans les rangs de nos Forces de défense.

Beaucoup ont d'ailleurs déjà déserté comme le disait le Général Melingui qui a d'ailleurs payé cher pour l'avoir révélé, en plus du fait pour lui d'avoir reconnu devant le monde entier, que ses soldats brûlaient des maisons d'habitation.

Les éléments des milices cachées au sein des Forces de défense ont pour habitude, en arrivant dans chaque village ou petite ville dans lesquels la présence des sécessionnistes est signalée, de tirer sur tout ce qui bouge ou pas.

Ils tirent ainsi sur les maisons, sur les toitures et les murs pour faire des trous, sur les bêtes pour faire le maximum de dégâts possible, question de punir tous ces anglophones qui osent s'opposer à l'autorité de l'État.
Consciente de la présence d'une certaine résistance au sein des Forces de défense, leur hiérarchie leur a récemment interdit de filmer et diffuser des images, de s'exprimer au sein de certains forums, sous peine de sanctions lourdes.

LIRE AUSSI: Avec ou sans la France, Paul Biya malmené diplomatiquement va tomber

Mais rien n'y fait puisqu'ils continuent d'informer quotidiennement sur les pertes enregistrées dans leurs rangs et dont le nombre est actuellement croissant, ce qui les déprime beaucoup, puisqu'ils sont conscients du fait que cette guerre peut s'arrêter à tout moment, si le président BIYA le décidait, en refusant d'écouter tous ces vampires qui le conseillent.

Retenez tout simplement que toutes ces informations fournies par certains éléments des Forces de défense camerounaises, sont en réalité des appels au secours, des appels à l'arrêt des hostilités, à l'arrêt d'une guerre idiote :

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter