Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 11 22Article 629479

Opinions of Monday, 22 November 2021

Auteur: BORIS BERTOLT

CovidGate – Surfacturations : 464 millions dépensés pour l’acquisition de 16 ambulances

02 marchés spéciaux ont été passés les 20 et 21 août 2020 pour la fourniture de 16 ambulances 02 marchés spéciaux ont été passés les 20 et 21 août 2020 pour la fourniture de 16 ambulances

C'est ce qui ressort de l'analyse du rapport de la Chambre des Comptes de la Cour suprême sur le scandale autour du Covidgate au Cameroun. Selon le lanceur d'alertes camerounais Boris Bertolt, "le prix unitaire du même modèle d’ambulance auprès du concessionnaire MILELE Motors de Dubaï est de 48 000 USD, soit 26 000 000 FCFA, transport inclus".

Ci-dessous, l'intégralité de l'analyse de Boris Bertolt

Le scandale autour du Covidgate au Cameroun n’a pas fini de livrer ses secrets. Le rapport de la chambre des comptes rendu public la semaine dernière contient plus de scandales que l’on aurait imaginer. Prenons par exemple le cas de Seize (16) ambulances commandées à un prix deux fois supérieur au prix du concessionnaire et non livrées au 31 décembre 2020. Le rapport souligne : « Si le marché des ambulances pourrait être a priori considéré comme relevant de l’urgence sanitaire, la manière dont il a été conduit démontre tout au contraire que l’urgence n’a été utilisée que comme un moyen de s’affranchir des contraintes du Code des marchés publics ».

En effet, deux marchés spéciaux ont été passés les 20 et 21 août 2020 pour la fourniture de 16 ambulances médicalisées de type C de marque Toyota, modèle Hiace High Roof auprès de deux fournisseurs : Yao Pharm Sarl le 20 août 2020 et Mediline Medical Cameroon SA le 21 aout 2020 et. Chacun des deux marchés portait sur huit (08) ambulances pour un montant de 440 000 000 FCFA chacun au prix unitaire de 55 000 000 FCFA. Dans un premier temps, les magistrats de la chambre des comptes s’interrogent sur « le recours à 2 prestataires au lieu d’un prestataire unique, alors que les deux marchés apparaissent strictement conformes dans leur objet, le nombre d’ambulances commandées auprès d’un même fournisseur et le prix, ce qui a eu pour effet mécanique d’engendrer des surcoûts en augmentant le montant des frais de gestion facturés par ces intermédiaires ».

Par ailleurs, s’agissant plus particulièrement de l’entreprise Medeline Medical Cameroon S.A de l’homme d’affaires, Mohamadou DABO ( en photo) l’on apprend à cet effet que cette entreprise « n’avait jamais eu d’activité avant le 1er janvier 2020, n’avait aucune expérience en matière d’importation d’ambulances et a été par ailleurs attributaire d’une commande de 1,4 millions de tests de dépistage, qui a donné lieu à des surfacturations anormales ». L’on sait également que le prix unitaire du même modèle d’ambulance auprès du concessionnaire MILELE Motors de Dubaï est de 48 000 USD, soit 26 000 000 FCFA, transport inclus

La Chambre des Comptes observe que le prix facturé au ministère de la Santé est supérieur de 29 000 000 FCFA par ambulance, soit plus du double que le prix en vigueur chez ce concessionnaire.


COVIDGATE: VOICI L'INTEGRALITE DU RAPPORT DE LA CHAMBRE DES COMPTES DE LA COUR SUPREME

C’est un nouveau tournant dans le scandale lié à la gestion du fonds spécial de solidarité nationale pour la lutte contre le coronavirus et ses répercussions économiques et sociales. La Chambre des comptes de la Cour Suprême a rendu public mardi 16 novembre le rapport d’audit de ces fonds.

Selon le document consulté par la rédaction de CamerounWeb et qui doit faire l’objet d’une séance plénière lors de la session parlementaire du mois de juin, plusieurs cas avérés de mauvaises pratiques et détournements ont été révélés.

Voici une nomenclature de dix irrégularités:

1. Les surfacturations

2. Des comprimés finalement importés suite à une offre de production locale.

3. Les malversations pécuniaires

4. Le favoritisme

5. L' opportunisme et les conflits d'intérêts dans l'attribution des contrats

6. Les marchés spéciaux qui font le lit des entorses à la réglementation en vigueur.

7. La vente des tests de dépistage à l'Etat du Cameroun

8. Un stock de médicaments de 536 millions de Fcfa porté disparu

9. 1,2 milliards de Fcfa de travaux inachevés, mais payés intégralement.

10. Un payement de 15 milliards de Fcfa de restes à payer à problème.

La rédaction de CamerounWeb vous propose, en exclusivité, l'intégralité du rapport de la Chambre des comptes de la Cour Suprême