Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 11 23Article 629680

Opinions of Tuesday, 23 November 2021

Auteur: Michel Biem Tong

Conférence de Toronto: comment l’absence de Samuel Ikome a fait foirer l’initiative

Des participants à la conférence de Toronto Des participants à la conférence de Toronto

Dans une tribune qu'il a récemment publiée, le journaliste politique Michel Biem Tong explique comment la Conférence de Toronto, qu'aurait organisé le Premier ministre Joseph Dion Ngute a foiré. Ceci, explique le journaliste, à cause de l'absence de Samuel Sako Ikome.

---

"Comme nous l’avons souligné en son temps, la conférence des leaders anglophones qui s’est tenue du 29 octobre au 1er novembre 2021 a été organisée par le gouvernement camerounais via le Premier ministère.

Nous avons également indiqué que les participants à cette réunion étaient soit des partisans du Cameroun un et indivisible, soit des leaders ambazoniens mais alliés au régime Biya dans la contre-révolution. De sources proches de la Primature à Yaoundé, l’absence de Samuel Sako Ikome, président du gouvernement intérimaire de l’Ambazonie, a rendu inutile cette rencontre : « nous attendions Sako Ikome à cette rencontre car c’est lui que les ambazoniens écoutent le plus. Mais comme il n’est pas venu, la rencontre ne servait plus à rien », relate un proche de l’organisation de cette conférence proche du pouvoir de Yaoundé.

Doit-on y comprendre que cette conférence de Toronto était un piège tendu à Samuel Sako pour discréditer son leadership et par conséquent tuer la lutte d’indépendance du peuple anglophone du Southern Cameroons? Rien n’est exclu au regard du profil des participants à cette comédie.

Rappelons qu’au cours de cette conférence de Toronto, il n’a nullement été question de la restauration du Southern Cameroons annexé par la République du Cameroun mais du retour à la normale dans les régions du "Nord-Ouest" et du "Sud-Ouest" du Cameroun.

Un agenda bien élaboré par le palais d’Etoudi".