Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 12 05Article 631648

Opinions of Sunday, 5 December 2021

Auteur: Ismaël Souley Ganon

Chantages – Menaces: des délégués de la FECAFOOT sous pression du cartel de la mafia

Ainsi se dévoile progressivement les membres du cartel de la mafia Ainsi se dévoile progressivement les membres du cartel de la mafia

A l'approche de la date fatidique de l'élection du nouveau président de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), les réseaux se mettent en branle pour faire échec à la candidature de Samuel Eto'o. Selon Ismaël Souley Ganon, un groupe de hautes personnalités de la République fait pression sur des délégués favorables à l'ancien capitaine des Lions.

Selon plusieurs indiscrétions serait sortie du buisson pour assumer non seulement et ouvertement son soutien à Seidou en tant que directeur de campagne selon certains délégués qu'il aurait appelé directement pour les menacer au cas où ces derniers ne suivraient pas le mot d'ordre.

Les ministres Gabriel Mbairobe de l'agriculture et Ibrahim Talba des marchés publics et non moins directeur de Coton Sport de Garoua ont tenu plusieurs réunions ce avec délégués à qui il a fait plusieurs promesses extras sportives.
Associé à l'actuel premier Vice-Président de la FECAFOOT Alim Konaté sur qui pèse de sérieuses soupçons de malversations financières en rapport avec la formation des joueurs de Coton Sport de Garoua.

Ainsi se dévoile progressivement les membres du cartel de la mafia qui maintient le football camerounais dans un amateurisme à nul autre pareil.

La mise en branle du réseau à Seidou et Alim Konaté prouve à suffisance que seul intéresse ces hautes personnalités de la république à qui on attendrait une certaine neutralité, les ressources provenant du football pour leur intérêt personnel et non du football camerounais.


FECAFOOT : SEIDOU MBOMBO NJOYA INFLIGE UNE PREMIERE HUMILIATION A SAMUEL ETO’O

Il y a quelques jours, Samuel Eto’o avait demandé dans un recours à la Fécafoot d’invalider la candidature de Seidou Mbombo Njoya pour des faits graves. L’ancien Lion Indomptable a reçu il y a quelques heures, la réponse de la Fédération à sa demande.

Ce sera un non ! La candidature de Seidou Mbombo Njoya est maintenu, et le recours de Samuel Eto’o Fils a été rejeté.

Pour certains acteurs du monde du football, cette réponse de la Fécafoot est une véritable claque infligée au candidat Eto’o, face à son concurrent qui visiblement n’a pas encore jouer toutes les cartes à sa disposition.

Pour d’autres observateurs, Samuel Eto’o fait preuve de méconnaissance des textes de l’institution qu’il prétend vouloir diriger, car ayant introduit un recours, 48 heures après le délai autorisé par les règlements de la Fécafoot.

En effet, la principale raison pour laquelle le recours de Samuel Eto’o a été rejeté, est que sa demande a été introduite le 30 novembre, alors que le délai réglementaire était le 28 novembre. Inadmissible pour le candidat à l’élection de la Fécafoot. Il y a donc de quoi donner raison à ceux qui disent que le candidat Samuel Eto’o n’est pas encore prêt.


LES FAITS


L’ancien capitaine des Lions Indomptable du Cameroun, candidat à la présidence de la Fecafoot a saisi il y a quelques jours, la commission d’éthique de la FECAFOOT et la FIFA pour dénoncer les actes de corruption de l’actuel président par intérim de l’organisation faîtière du football camerounais.

Samuel Eto’o affirme document à l’appui que Seidou Njoya a signé avec le responsable du club Les Astres FC de Douala, un accord secret qui permet à ce dernier de réintégrer le championnat professionnel Elite One, la saison 2020/2021 peu importe son classement sportif. Le président par intérim de la Fecafoot a proposé ce deal au club alors que la chambre de conciliation et d'arbitrage du comité national olympique et sportif du Cameroun lui ordonnait de rétablir le club Les Astres de Douala dans ses droits avec effet immédiat.

La Fecafoot a approché le club Les astes FC de Douala pour lui expliquer ses difficultés à s'exécuter pour la saison 2019/2020 pour diverses raison et contraintes...C'est ainsi que qu’elle propose un règlement à l'amiable du conflit avec des conditions qui frôlent la corruption.

En effet selon le document consulté par la rédaction de CamerounWeb, la Fecafoot s'engage à réintégrer sans conditions, « Les ASTRES FC de Douala en championnat professionnel Elite One, dès la saison sportive prochaine (2020-2021) quel que soit son classement sportif à l'issue de la saison 2019/2020 ».

Elle entend également verser au club Les Astres FC de Douala « une indemnité financière compensatrice au titre de frais de procédure engagés et de réparation du préjudice, subit la somme de 89 000 000 F CFA…».