Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 10 11Article 622669

Opinions of Monday, 11 October 2021

Auteur: Boris Bertolt

‘Carrefour Cameroun ne peut pas continuer de protéger un criminel’

Clotaire Nguedjo Clotaire Nguedjo

Dans une tribune très engagée ce lundi 11 octobre, le lanceur d'alerte Boris Bertolt revient encore sur l'affaire Mirabelle. Il demande dans sa publication à l'entreprise française Carrefour de virer l'un de ses employés cités dans l'affaire qui a conduit malheureusement au décès de la jeune fille.
Ci-dessous, la tribune de Boris Bertolt

---

"Cet individu s’appelle Clotaire Nguedjo. Il est employé à Carrefour Cameroun à Douala. C’est un père de famille qui a une femme, des enfants, des sœurs, des cousines.

Mais pourtant, il est au cœur de toute l’entreprise criminelle qui a débouché d’abord au viol puis au décès d’une jeune fille: Mirabelle Christelle Lingom. Âgée de 25 ans qui venait d’obtenir son diplôme d’études supérieures et aspirait à mener une vie paisible.

Imaginez que Mirabelle soit votre sœur ou votre épouse et un matin vous découvrez sur les réseaux sociaux qu’elle est accusée d’être impliquée dans une sextape en circulation. Or, il ne s’agit pas d’elle.

Imaginez que Clotaire Nguedjo invente toute interview sur votre sœur où il informe le public qu’il s’agit bel et bien d’elle.

Imaginez que pendant deux mois il insulte votre sœur qui ne le connaît ni d’Adam ni d’Eve. Il traîne son image dans boue.

Imaginez que suite à ce feuilleton votre sœur est violée puis décède quelques semaines après. Quelle sera votre réaction ?

Carrefour Cameroun qui emploie Clotaire Nguedjo doit respecter ses engagements éthiques et moraux.

Nous allons nous mobiliser pour que Carrefour Cameroun libère son employé Clotaire Nguedjo afin qui soit libre de répondre devant la justice. Car l’affaire Mirabelle est déjà sur la table des procureurs.

Justice pour Mirabelle. Personne n’a le droit de briser ainsi la vie d’une jeune fille. Personne. Qui que vous soyez".