Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 10 30Article 625843

Opinions of Saturday, 30 October 2021

Auteur: Dieudonné Essomba

Cameroun : voici pourquoi l’Etat unitaire détruit le développement communautaire

Voici pourquoi l’Etat unitaire détruit le développement communautaire Voici pourquoi l’Etat unitaire détruit le développement communautaire

Connu pour sa position en faveur de l’Etat fédéral, l’économiste Dieudonné Essomba explique comment l’Etat unitaire peut être dangereux au développement des communautaire.

Certains individus et certains groupes se font des fausses illusions sur l’Etat unitaire, qu’ils croient pouvoir instrumentaliser pour investir préférentiellement les espaces collectifs.

Les espaces collectifs représentent des avantages politiques et économiques qui sont répartis entre les divers segments communautaires d’une Nation et, qui, de ce fait, font l‘objet d’une compétition plus ou moins régulée.

Ils comprennent d’abord les avantages étatiques liés au partage du budget et qui comprennent notamment les emplois publics, les postes de pouvoir, les infrastructures collectives et les rentes de situation comme les marchés publics ou les subventions.

En second lieu, ils comprennent les espaces dont le contrôle peut donner lieu à des compétitions intercommunautaires comme les secteurs économiques (commerce, transport, …), les espaces urbains ou agricoles, l’emploi privé, etc.

La caractéristique fondamentale d’un Etat unitaire est la REGRESSION A LA MOYENNE : toutes les Communautés doivent présenter exactement la même réponse dans la compétition des espaces collectifs.

L’Etat étant unitaire, la Nation doit aussi être unitaire ou être rendue « unitaire » ; y compris par des méthodes administratives. Toutes les Communautés doivent donc aligner leur comportement à la moyenne, faute de quoi elles vont s’écarter et présenter un danger pour l’ensemble.

Il faut le dire et le redire, l’Etat unitaire n’autorise pas la compétition intercommunautaire ! Nous avons donc deux cas de figure :
-Si une Communauté prend du retard, elle devient une menace pour la sécurité des autres puisqu’elle peut les attaquer en leur imputant son retard. Elle va alors, soit tenter de prendre par la force les centres de pouvoir pour rétablit administrativement les équilibres (cas du rééquilibrage ethnique en Côte d’Ivoire), soit elle réclame tout simplement la Sécession en rappelant qu’elle n’a rien à faire dans un ensemble où ses enfants sont exclus, parce que les autres les juge idiots.

Pour éviter tout cela, il est alors impératif de la ramener au niveau des autres par des mesures diverses comme la discrimination positive ou des surinvestissements

-A contrario, si une Communauté prend de l’avance, elle devient une menace sérieuse d’appropriation des espaces collectifs, ce qui suscite immédiatement des réactions de rejet. Du reste, comme les Communautés ont une terrible caractéristique, à savoir ne jamais reconnaitre leurs défauts et les qualités des autres communautés, son succès ne sera jamais interprété comme une qualité particulière, mais comme le produit des manœuvres irrégulières pour s’approprier dolosivement les espaces collectifs. En réalité, la Communauté qui prend un avance dans un etat unitaire se met objectivement en très grave danger.
Les gens soutiennent l’Etat unitaire, sans en comprendre les règles. La terrible loi de la régression à la Moyenne interdit à jamais qu’une Communauté espère faire sa prospérité aux dépends des autres qui vont se charger de la ramener au niveau moyen que tout le monde doit respecter.

Prenons, pour l’illustrer, le cas de figure des terres agricoles. Les nationaux venant d’autres horizons ne peuvent pas venir exploiter une terre d’une Communauté alors que les étrangers le font plus volontiers. Pourquoi ? Simplement parce que la Communauté ne ressent pas la présence des étrangers comme une compétition locale dangereuse pour sa propre survie!
Par contre, quand il s’agit de nationaux, ce sont certes des frères, mais ce sont des frères plus dangereux que les étrangers!

Un Etat Fédéral n’a pas ces problèmes. En effet la Communauté a son Etat qui négocie en son nom et ménage ses intérêts bien compris. Dès lors que les autorités régionales élues disent que c’est bon, la population accepte aussi que c’est bon. La régression à la moyenne n’existe pas, puisque chacun ayant son Etat, il est protégé et il est responsable de son développement. Les Nationaux venant d’autres Etats sont assimilés aux étrangers ne présentant aucun risque d’hégémonie.

Si le Cameroun était fédéral, son agriculture serait largement plus développée. Les Etats Régionaux qui représentent les intérêts de la Communauté auraient mieux géré les contrats avec les capitalistes nationaux, sans susciter la terrible méfiance des populations contre les gens qui vont prendre des concessions à Yaoundé.

L’Etat unitaire est un danger mortel pour tout le monde, et singulièrement, pour les communautés qui tentent d’aller plus vite que les autres !
C’est cela la principale leçon que doivent retenir ceux qui s’imaginent qu’ils peuvent instrumentaliser un Etat unitaire !

Dieudonné ESSOMBA