Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2022 01 08Article 635446

Opinions of Saturday, 8 January 2022

Auteur: Communauté Sava

Cameroun : la communauté Sawa envoie un violent message à Jean Michel Nintcheu

La communauté Sawa envoie un violent message à Jean Michel Nintcheu La communauté Sawa envoie un violent message à Jean Michel Nintcheu

Même si elle n’était pas interdite par le sous-préfet de Douala 1er, manifestation projetée par le député Jean Michel Nintcheu n’avait aucune chance de prospérer. Une note attribuée au natifs Sawa et adressée au député étale la lassitude des populations de Douala fasse aux manifestations du SDF. CamerounWeb vous propose l’intégralité du document

Jeudi, 7 janvier 2022

Monsieur ;

Nous, la Communauté des enfants SAWA apprenons via les médias nationaux votre projet d’organisation d'une « marche pour la paix », avec des objectifs de revendication diverses.

Si seulement cette initiative, aurait eu pour visée première la défense des intérêts de tous les camerounais en général et de ceux issus de votre circonscription électorale en particulier, que nous nous serions enthousiasmés de vous suivre et porter votre combat.

Cher Monsieur,

Au moment où le Cameroun se prépare à vivre et célébrer la fête du football africain, la CAN, nous vous prions de surseoir toutes manifestations de revendication sur l’étendue du pays.

Concernant particulièrement la ville de douala et toute la région du littoral, nous vous demandons de cesser toutes les manifestations susceptibles d’entrer en collusion et de faire obstruction à la célébration de cette fête dans notre région d'origine. Nous tenons à rappeler que par le passé, votre parti le SDF s'est déjà fait remarquer par l'organisation des manifestations interdites à Douala.

Il a été l'un des principaux organisateurs des fameuses émeutes de 2008, pendant lesquelles Douala à été le théâtre principal, et a vu beaucoup de sang de ses enfants couler.

Monsieur le représentant du SDF pour le Littoral,

Nous tenons à vous dire que nous avons mare de vous voir prendre notre ville en otage pour vos interêts mercantiles et tribalistes. Nous voulons vous rappeler que votre parti n’a pas été créé uniquement pour la ville de Douala. Nous vous invitons ouvertement à transférer votre marche vers Bafang votre village d'origine où vos parents voudront vous enterrer lorsque vous ne serez plus de ce monde.

Douala est le village de ses populations autochtones Bassa'a, Bakoko et Duala avant d’être la ville de tous les camerounais par adoption.Donc, pour toutes actions que vous voudriez entreprendre, demandez-vous prioritairement quel est l’intérêt des villageois que nous sommes.Au-delà de l’intérêt, nous avons besoin de la paix et de la sécurité pour vivre chez nous, car nous n’avons qu'un et unique village qui est Douala!

Nous venons malgré tout vous rappeler que la capitale politique c’est Yaoundé, siège des institutions, y compris le parlement du Cameroun.Si le SDF veut vraiment se faire entendre, vous gagneriez à manifester et vous manifester de ce côté là, surtout vers la présidence de la République du Cameroun située au quartier Etoudi.

Nous enfants autochtones de Douala ne voulons absolument plus continuer à entretenir l’image de la dissidence par vos soins.Au regard de ce qui précède, nous vous invitons à annuler votre marche du 08.01.22. Sinon, nous nous verrons obliger de prendre des mesures concervatrices pour vous l'imposer.
Vous serez donc pris pour responsable de toute confrontation violente possible.

La récréation est terminée monsieur Nintcheu!