Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 10 25Article 624916

Opinions of Monday, 25 October 2021

Auteur: Jean Lambert Nang

CAN 2021 : Philippe Doucet (encore) malmené par un journaliste camerounais

Philippe Doucet malmené par un journaliste camerounais Philippe Doucet malmené par un journaliste camerounais

La présence du journaliste français Philippe Doucet dans la délégation de haut niveau qui visite les infrastructures qui abriteront la prochaine Coupe d’Afrique des Nations ne plait pas à tout le monde. Selon le journaliste Jean Lambert Nang, les autorités camerounaises font preuve de complexe en subordonnant la qualité de leurs infrastructures à l’avis d’un « colon ». CamerounWeb vous propose l’intégralité de la tribune de Jean Lambert Nang


Ainsi donc il n’y a pas meilleur ambassadeur médiatique que le Français Philippe Doucet pour faire la promotion de la Can Total Énergies 2021 pour le compte du Cameroun !
Les autorités de mon pays ont fait venir le descendant de l’ancien colon pour lui faire visiter les infrastructures devant servir à la Can. Comme si seule la voix d’un Français pouvait attester des efforts colossaux consentis par le Cameroun pour accueillir la planète du foot en janvier prochain.
M. Doucet parade ainsi de stade en stade, emmené par avion ou dans des limousines dernier cri et s’offrant des repas de la plus fine des gastronomies. Il porte la voix de la France et cette voix là compte sous les tropiques. Lorsqu’il aura dit que tout est bien, alors et seulement à partir de ce moment, le monde entier croira en la capacité du Cameroun à organiser une Can en ses terres.
M. Doucet est donc la garantie sinequanone.
Le complexe de colonisé fonctionne encore très bien sous les tropiques. On fait plus confiance à un journaliste de peau blanche qu’à de purs produits formés dans les écoles du terroir, le plus souvent utilisés comme les tam-tams du pouvoir.
Est il besoin de rappeler que tous les millions dépensés, pour conquérir ou acheter le soutien de Philippe Doucet, le sont à perte ou du moins ne correspondent en rien à ce qui est attendu d’un journaliste dont la voix n’est pas entendue dans son pays et encore moins dans le reste de l’Europe.
M. Doucet est free-lance à Canal + Afrique et ne parle qu’aux abonnés africains. Tout le contraire d’un journaliste de Canal2 parlant de Yaoundé, et capté sur des bouquets satellitaires dans le monde entier.

Il en est de Doucet comme de tous ces autres sorciers blancs qui écument les palaces lambrissés et les salons feutrés du continent noir où on leur voue un culte divin. Au seul nom de la couleur de leur peau !