Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 11 11Article 627907

Opinions of Thursday, 11 November 2021

Auteur: Bertin Metsengue

Attaque terroriste à l'Université de Buéa : le régime Biya doit prendre désormais ses responsabilités

Plusieurs blessés graves enrégistrés Plusieurs blessés graves enrégistrés

Un amphithéâtre de l'Université de Buea dans le Sud-ouest Cameroun a été la cible d'une acte terroriste de la part des criminels Amba . Ils ont placé un.engin explosif dans un amphi de la dite Université pour faire un carnage au sein de la communauté estudiantine.



Si pour l'heure l'on ne relève que de blessés graves , pourquoi la communauté internationale refuse de considérer ce groupe terroriste comme tel ? Où sont les corporations et les étudiants grévistes de 2016 ?

C'est une situation assez préoccupante qui a eu lieu ce mercredi 09 Novembre dans la capitale du Sud Ouest Cameroun. Les étudiants ont été victimes d'une explosion faisant de nombreux blessés graves . Cet acte a été revendiqué par un groupe terroriste qui sème terreur et désolation dans cette région. Ces groupes se font appeler séparatistes par Human Right watch-HRW, Amnesty international, le Rhedac et certains pays occidentaux au mépris de leur modus operandi terroriste et aux nombreuses civiles anglophones tués.

En octobre 2020 , 07 jeunes élèves ont trouvé la mort de façon atroce dans une école privée de Koumba tué par ces vulgaires criminels, le 1et Octobre c'est un enseignant qui a été froidement assassiné décapité par ces vulgaires criminels et terroristes. Ce jour c'était autour de l'Université de Buea. Trop c'est trop .

Il y a quelques jours, plus précisément le 13 Octobre dernier , la conseillère régionale Cathy Meba saisissait le Secrétaire Général de l'ONU afin de lui demander de qualifier ces terroristes comme tel mais aussi de faire pression sur les Etats qui soutiennent et hébergent les donneurs d'ordres et financiers afin de les d'extrader vers le Cameroun. Cette saisine faisait elle-même suite à celles president Camerounais Paul Biya ou encore à celle des parlementaires camerounais 61 au total à l'endroit du congrès américain. Jusqu'à date rien n'a bougé. Pourtant les actes terroristes sont là tous les jours. Engins explosifs improvisés - EEI , des crimes et horreurs sur les populations et les hommes en tenu , destruction des écoles, des hôpitaux et édifices publics et privés. Le gouvernement camerounais quand à lui est obligé jusqu'ici continuer de les traités comme de simple sécessionnistes parce qu'il subi la pression de ces pays soutien qui pensent utiliser ce phénomène comme un chantage sur les autorités de Yaoundé pour avoir des contrats et des marchés honereux aux résiduelles ou insuffisantes contreparties.

Le Cameroun doit prendre désormais ses responsabilités !
Aux Usa , en France , au Royaume uni, au Canada, en Norvège ou en Afrique du Sud , l'attaque au couteau sur les populations civiles est considérée comme un acte terroriste. "Allah Acqba " prononcé par un musulman sur une place publique peut-être interprété comme un acte terroriste. Mais au Cameroun certains pays membres du conseil de sécurité des Nations Unies continuent de bloquer cet Etat de choses sous le regard indifférent de l'ONU. Yaoundé devrait passer outre car ses populations et ses étudiants doivent être protégés quelque soit le prix .
Où sont les étudiants, les avocats et enseignants anglophones grévistes ?


En 2016 , les manifestations illégales de certaines corporations en occurence le barreau anglophone, la corporation des enseignants anglophones et certains étudiants ont servi de prétexte à ces vulgaires criminels en complicité avec certaines officines internationales pour mettre en place ces horreurs que les étudiants du campus de Molyko vivent ces jours . C'est le gouvernement camerounais que ces corporations instrumentalisées pointaient du doigt et maudissaient. Mais ceux qu'elles ont aidé à savoir avocats , étudiants et enseignants sont devenus leur cibles .

Des enseignants sont décapités, des EEI explosent au Campus de Molyko, des écoles sont incendiées. Ces corporations peuvent elles aujourd'hui assumer ces actes qu'elles ont participé à mettre en place ? Et les populations locales qui pour certaines soutiennent ces criminels au détriment des forces de défense , pourquoi ne s'en prennent elles pas à ces vulgaires assassins ?

Seul l'État du Cameroun est victime . Ces catégories de la population camerounaises doivent aussi être tenues pour responsables de ces actes criminels. Il devient donc urgent pour Yaoundé de se montrer plus ferme et de de décréter l'État d'Exception afin de neutraliser tous les acteurs de ces crimes . Un jour chacun répondra du plus du millier de Cameroun lâchement assassinés.