Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 10 08Article 622429

Opinions of Friday, 8 October 2021

Auteur: Jean De Dieu Momo

Alternance: un ministre dévoile le deal que Kamto essaie de conclure avec la France

Macron et Maurice Kamto Macron et Maurice Kamto

Dans une tribune publiée ce vendredi 8 octobre, le ministre délégué au près du ministre de la Justice, dénonce ce qu'il appelle une posture coloniale de Maurice Kamto. Jean De Dieu Momo di tirer cette conclusion, après avoir lu l'interview du président du MRC dans Libération. Il donne également d'autres preuves.

---

"Vous vous souvenez que j’avais sollicité un débat public entre le président du MRC et celui du PADDEC deux partis issus de l’opposition mais ayant des vues diamétralement opposées sur la République.

Je soutenais que ma lecture de l’interview de Maurice Kamto dans le journal français Libération démontrait qu’il appelait la France à son secours pour le mettre au pouvoir au Cameroun et lui brader les ressources de notre pays en échange. Ses partisans soutenaient que c’est le président Paul Biya qui est le meilleur élève de la France. J’avais alors voulu que ce point soit définitivement et publiquement clarifié aux yeux du peuple et que je démontre que le président Paul Biya est précisément celui-là qui nous a émancipé de la tutelle coloniale et donné indiscutablement sa pleine souveraineté au Cameroun.

La récente sortie de Maurice Kamto a confirmé ce que je disais: Il invite la France « à s’intéresser aux alternances politiques » et est prêt à nous ramener à la colonisation pour assouvir sa soif du pouvoir. Il veut nous faire perdre tous les acquis que le Cameroun a obtenu grâce à l’obstination et à la force de l’expérience du président Paul Biya. Et cela aucun camerounais véritablement patriote ne peut l’accepter. Et c’est là tout ce qui nous oppose de manière fondamentale et frontale. J’entends le silence assourdissant de ses partisans depuis sa dernière sortie.

Je n’aime pas l’hypocrisie. Que ces intellectuels camerounais soit disant indépendantistes et patriotes dénoncent cette posture coloniale de Maurice Kamto! Nos différences idéologiques ne doivent pas nous conduire à brader nos acquis. Notre gourmandise du pouvoir à tout prix et à tous les prix ne doit pas nous conduire à compromettre nos acquis.

Partout en Afrique souffle un vent de liberté qui fait de l’Afrique le tombeau de la colonisation. Le Mali et l’Algérie traduisent de manière irréfutable le discours pondéré du président Paul BIYA. Nous sommes pour une coopération d’égale à égale avec toutes les Nations du monde et contre les leaders politiques qui œuvrent dans le sens contraire à cette aspiration légitime des peuples du Cameroun fiers de leur indépendance et jaloux de leur liberté retrouvée.


PS: Autrefois aucun ministre africain n’aurait jamais osé dire ceci en public sans qu’on exige sa tête"
.