Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2022 01 11Article 635803

Opinions of Tuesday, 11 January 2022

Auteur: www.camerounweb.com

Agression des Algériens : Charles Bakodi tacle un journaliste algérien

Charles BAKODI lance une gifle en pleine figure à son confrère algérien Charles BAKODI lance une gifle en pleine figure à son confrère algérien


• 3 journalistes algériens ont été attaqués à Douala

• Le COCAN 20-21 indique qu'ils ont logé dans un hôtel non reconnu

• Charles BAKODI tacle un autre journaliste algérien



Des journalistes algériens ont été violemment agressés à Douala et dépossédés de leurs biens.

Même si l'information a été confirmée par les autorités du pays et le COCAN, ce dernier affirme que les 3 personnes agressées logeaient dans un hôtel non retenu par le COCAN 20-21.

Dans une opinion relayée, Charles Bakodi, chargé d'études de la CRTV à sévèrement taclé un confrère algérien, qui lui disait son dégoût vis-à-vis de la violence dont leurs compatriotes ont été victimes.

Voici l'intégralité de son opinion

Je lui traduisais ma solidarité et ma désapprobation face à ce malheureux incident, qui ne devra plus jamais se répéter.

Alors que je le consolais, le Magrébin a osé me rappeler que le Cameroun devrait avoir honte de cet acte.

C'est alors qu'il a réveillé l'orgueil du fier Camerounais, qui sommeillait paisiblement en moi. Alors je lui ai infligé une belle réplique en lui disant que ce n'est pas l'Algérie qui devrait donner des leçons en la matière à qui que ce soit.

C'est bien dans un stade Algérien que l'attaquant Camerounais Albert EBOSSE avait été agressé à l'arme blanche et tué lâchement. Aucune enquête n'a jamais aboutie, et aucun coupable n'a été traduit en justice jusqu'aujourd'hui. Jamais au Cameroun, pareil Scandale ne se produira dans un stade de football.

Ce rappel historique était telle une gifle en pleine figure, et le confrère fût obligé de concéder que c'était un malheureux incident isolé.

Et moi de lui dire, s'il considère l'agression meurtrière d'un footballeur dans un stade en Algérie comme un "malheureux incident", ce qui leur est arrivé hier, ne représente rien comparé...

La discussion s'est achevée en abordant un autre sujet.