Vous-êtes ici: AccueilCulture2018 11 12Article 450589

Culture of Monday, 12 November 2018

Source: auletch.com

Magasco, le 'dandy' de la musique urbaine camerounaise

Magasco est devenu un artiste majeur de la nouvelle scène musicale au Cameroun. Le « Bamenda Boy » comme il est communément appelé surprend avec son alliage de vêtement chic avec une touche africaine. Un look de « gentleman » chic qui fait son effet sur sa fan-base.



LIRE AUSSI: Le concert de Coco argentée annulé aux Etats-Unis

Du classique chanteur de RnB à la fringante star de l’afro-pop.

Qui n’a jamais dansé sur les tubes comme « Sokoto » ou « Wule bang bang » ? Des sons qui sont devenus des hymnes de joie chantés par le « Bamenda boy » aka Magasco. Un jeune artiste qui au départ ne tapait pas vraiment à l’œil ! Il faut dire que son look s’apparentait à un simple t-shirt, pantalon près du corps et coupe à la diddy, bref le totale look de lover du RnB. Quand sa carrière reçoit un coup pouce de la part de Pit Baccardi, le chanteur entre dans une autre dimension. De la banalité, on est passé par le personnage au look flamboyant, séducteur pour terminer au dandy qu’on connait maintenant.

View this post on Instagram

#weshweshGang #love #music

A post shared by Magasco (@magascoefsi) on





Un dandy à l’africaine ou une fashion victime

Le look de Magasco est plutôt sophistiqué pour un artiste masculin. Les tenues ne sont pas les mêmes, elles comprennent des costumes trois pièces, en passant par le basique jean et t-shirt. Ses looks rappellent l’Afrique. Des vêtements qui sont fait en Wax hollandais ou des pagnes typiquement camerounais, une Afritude entièrement assumée et qui le démarque des autres artistes musiciens.

View this post on Instagram

Wesh wesh mr #mirrorman

A post shared by Magasco (@magascoefsi) on

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter