Concubinage: une dispute conjugale entraîne la mort d'un concubin | Crime & Punishment 2018-02-09
Vous-êtes ici: AccueilInfosCrime & Punishment2018 02 09Article 432723

Crime & Punishment of Friday, 9 February 2018

Source: Radiobalafon.net

Concubinage: une dispute conjugale entraîne la mort d'un concubin

Les évènements qui entraînent ce décès se déroulent au quartier PK 8 entre les journées du 06 Février et celle du 07 février 2018. Dans ce quartier de la ville de Douala, le nommé Benoît fils Wonsong en concubinage depuis 5ans avec sa victime bastonne à mort cette dernière.

Selon les témoignages recueillis dans le voisinage par le reporter de Radio Balafon, ce couple avait l’habitude de s’offrir en spectacle avec à la clé une rude bastonnade infligée à la concubine par son bourreau. Ces derniers temps, la violence physique devenait récurrente et plus intense. Le présumé assassin accusait sa concubine avec laquelle il vivait depuis 5 ans d’avoir un amant. Une jalousie qui a continué à raviver les tensions au sein du couple.

Finalement la goutte d’eau qui va déborder le vase, c’est le retour tardif de la victime à la maison aux environs de minuit le 06 février 2018. Courroucé, Benoît Fils, le bourreau, va une fois de plus lui infliger une rude correction. Une violence physique qui va conduire la victime dans le coma.

Son concubin face à cette situation va aussitôt appeler un taxi pour la conduire de toute urgence à l’hôpital de district de Logbaba. Elle va finalement rendre l’âme malgré l’administration des premiers soins. Ce dernier va aussitôt prendre la clé des champs. Alertée, la famille de la défunte va aussi faire recours aux services du Commissariat du 10ème arrondissement de Douala.

Le commissariat du 10ème arrondissement va directement se lancer à la recherche du présumé assassin. Il sera intercepté au carrefour CCC à la suite d’une embuscade qui lui a été tendue par les éléments de police en charge de l’enquête.

En concubinage depuis 5 ans, la victime qui était une vendeuse de pain et de haricot devant une entreprise brassicole au carrefour Ndokoti, décède en laissant 2 enfants. Son présumé assassin quant lui, le nommé Benoît fils Wonsong, séjourne actuellement derrière les geôles du Commissariat du 10ème arrondissement.