Vous-êtes ici: AccueilSportBasket-ball2017 08 21Article 419201

Basket-ball of Monday, 21 August 2017

Source: cameroun24.net

Afrobasket dames 2017: des réajustements indispensables chez les Lionnes

Deux matchs pour autant de défaites. Les Lionnes du basketball n’ont visiblement pas le vent en poupe en ce début d’Afrobasket dames 2017. Au cours des deux premières rencontres, une seule chose aura véritablement manqué à la sélection camerounaise : l’expérience du haut niveau. On l’aura constaté lors des matchs contre l’Angola et surtout la Côte d’Ivoire. Face aux Angolaises, l’illusion n’aura duré que lors des deux premiers quart temps, allant jusqu’à enregistrer un déficit de 6 points seulement au deuxième quart (30-36), puis de 9 points à la fin du troisième quart avant de s’effondrer littéralement au cours des 10 dernières minutes face au rouleau compresseur angolais. Le score final (78 à 56) en dit long sur le fossé séparant les deux sélections. Le choc très attendu de la deuxième journée n’aura pas offert l’occasion du rachat face à une équipe ivoirienne somme toute prenable.

En s’inclinant de trois petits points (54 à 57), Ramsès Lonlak et ses coéquipières peuvent se mordre les doigts après avoir dominé littéralement l’adversaire lors des deux premiers quart-temps (14-11 et 13-12), avant de lâcher prise sur un scénario insolite .durant le troisième quart-temps (9-21).

Certes, l’Angola est un géant du basketball africain mais sa victoire sur le Cameroun n’est pas le résultat d’une domination outrancière, mais plutôt d’une inconstance étonnante de l’adversaire qui a alterné le bon et le moins bon tout le long de la rencontre. Aux accélérations sur passes millimétrées, succédait un jeu lent fait de calculs, d’approximations et de fébrilité.

Si l’inexpérience s’est traduite au deuxième match par l’incapacité à conserver l’avantage au score, elle s’est manifestée de façon flagrante face aux Angolaises qui s’en sont délectés à satiété. Si leur combativité n’est pas en cause, en revanche les Camerounaises ont fait preuve de naïveté et de manque de concentration, confondant souvent vitesse et précipitation. La défense positionnée trop bas aura favorisé des raids adverses débouchant sur des fautes sanctionnées par des lancers francs transformés avec beaucoup d’adresse. Malgré quelques belles percées, la sélection nationale a beaucoup péché par manque de rigueur tactique, par une absence criarde au rebond et une imprécision chronique sous le cercle, se contentant le plus souvent des tirs à distance très approximatifs. A partir du jeu produit jusqu’ici, on peut s’interroger logiquement sur le niveau compétitif d’une l’équipe camerounaise très rajeunie, qui semble toujours en phase préparatoire.

A titre de comparaison, 4 joueuses seulement de l’effectif des vice-championnes d'Afrique à l'Afrobasket 2015 sont encore en service alors que l'équipe angolaise compte dans ses rangs au moins 8 joueuses déjà sacrées championnes d'Afrique en 2013. Ne dit-on pas qu’on ne change pas une équipe qui gagne ? C’est à croire que le casting camerounais manque encore des repères solides pour se mettre au niveau des meilleurs. Avec zéro point derrière l’Angola et la Côte d’Ivoire (deux victoires chacune), les Camerounaises doivent se surpasser pour remonter la pente. Pour la troisième sortie, l’encadrement technique doit sortir de sa torpeur pour opérer des réajustements nécessaires. Avec comme seuls critères la forme, la combativité et la rage de vaincre du moment.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter