Vous-êtes ici: AccueilSport2018 06 12Article 441290

Sports News of Tuesday, 12 June 2018

Source: press-sport.com

Organisation Mondial 2026: les vérités d’Antoine Bell aux africains

Présent en Russie pour le 69e congrès de la FIFA prévu le 13 juin prochain à Moscou, Joseph Antoine Bell, ambassadeur de la candidature marocaine dans le cadre de l'élection du pays organisateur de la Coupe du Monde 2026, s’est lancé dans une ultime campagne de séduction envers plusieurs confédérations continentales de football afin de les convaincre à donner leurs suffrages au Maroc. Mais dans cet entretien qu'il nous a accordé ce lundi, le meilleur gardien africain du siècle s’est tout de même indigné de l’attitude de certains pays africains et de l’Afrique du Sud en particulier, qui avait pourtant reçu un soutien sans faille de toute l’Afrique pour l’obtention de l’organisation de la Coupe du Monde 2010.

Quel est l'objet de votre présence en Russie ?

Vous savez qu’il y a toutes les confédérations présentes, toutes se réunissent soit en congrès, soit en réunion élargie. Le comité de candidature du Maroc et ses ambassadeurs ont été repartis pour être partout. Le Comebol a été formel de ce qu’ils ne veulent rien entendre de la candidature africaine. J’étais au congrès de la Concacaf et l’Océanie où on a fait la présentation.

Quelles sont les tendances à quelques jours du scrutin ?

Cette façon de faire qui consiste à ne pas dire ce qui se passe me dérange un peu dans la mesure où tout le monde a entendu dire que les gouvernements se mêlaient de manière officielle dans les affaires du foot et je pensais que jusqu’à présent les affaires du foot ne se limitaient pas qu’au hors-jeu, et que le préambule même des textes de la FIFA précise que les fédérations doivent gérer leurs affaires indépendamment de toute autre intervention. Donc, cette manière de faire qui fait qu’on a plus l’élégance d’intervenir en sous-main et de cacher que le football est influencé me fait peur pour le jeu parce que ça voudrait dire qu’en réalité, quand on réfléchit on se demande comment le Sénégal a pu battre la France, ce qui pourrait dire que les relations franco-sénégalaises auraient dû en pâtir. Heureusement que le Cameroun n’a pas beaucoup de relation avec l’Argentine mais on pourrait se dire que tant mieux si la Russie nous avait battu comme ça l’ambassade Russe ne sera pas déplacée. Je pense qu’il faut être sérieux et il faudrait qu’on revienne à plus de considération. Il faut laisser les sportifs gérer les affaires sportives.

LIRE AUSSI: CAN 2019: le Cameroun reçoit de nouveau un grand soutien

Le Maroc souffre-t-il de son appartenance au continent africain ?

Aujourd’hui, le Maroc ne demande pas qu’on attribue l’organisation d’une compétition spécialement à l’Afrique parce que c’est l’Afrique, le Maroc présente une candidature qui remplit le cahier des charges, et qui dit jugez-nous comme vous jugez les autres, mais ne dites pas qu'on fournit les armes et bien d’autres choses, et pour ça votez pour nous ! C’est vraiment exagéré, mais bon pour l’instant je ne dis pas ça pour faire croire que tout espoir est perdu car, c’est même le contraire. Je dis cela pour qu’il y ait quelques-uns qui se souviennent qu’ils sont des hommes et des pays indépendants et qu’ils puissent décider par eux même de ce qu’ils font.

L'attitude de l’Afrique du Sud est-elle en train d'affecter les autres pays africains ?

L’Afrique du Sud se détourne beaucoup de la parole qu’elle avait donnée au Maroc en guise de soutien. Ce n’est pas la plupart des pays d’Afrique qui ne vote pas pour le Maroc, c’est la plupart des pays de l’Afrique qui votent pour le Maroc et quelques-uns qui ne le font pas. Pour revenir à l’Afrique du Sud si mes souvenirs sont exacts, c’est bel et bien le Ministre qui a dit qu’on a le parlement qui a décidé qu’il ne faut pas que notre fédération… demain ils vont peut-être dire que le parlement a décidé que notre équipe nationale ne peut pas battre celle des États Unis, et ce discours venant de ceux pour qui l’Afrique s’est mobilisée pour qu’ils sortent du joug voudrait dire qu’on s’est battu en vain dans la mesure où ils décident de continuer à être opprimés d’une certaine manière désormais avec leur accord, et ça c’est véritablement regrettable.

LIRE AUSSI: Congrès FIFA: Me Happi et Cie sont déjà à Moscou

Comment comprendre cette attitude de traîtrise de certains pays africains ?

J’adore le foot parce que c’est la vie et il vous montre tout en grandeur nature. On voit bien que finalement ceux dont se plaignent les africains ne dépend que d’eux, et c’est eux qui ne veulent pas être libres et dans ces conditions on leur arrache leur liberté.

Que peut espérer finalement le Maroc dans ces élections ?

Premièrement, on attend que le fair-play gagne, quand on va à une compétition, on veut gagner mais on doit être prêt à accepter la défaite si l’adversaire a été meilleur. Ce qui est un peu gênant c’est de voir tous ces croque-en-jambes qui ne sont pas sifflés. Si non dans les normes vous êtes deux et un seul gagnera. Donc quelqu’un pourra perdre.