Vous-êtes ici: AccueilSport2018 11 14Article 450743

Sports News of Wednesday, 14 November 2018

Source: cameroonvoice.com

Opération boycott de la CAN 2019: une association met en garde la CAF

Alors que des experts de la Confédération Africaine de football séjournent au Cameroun pour évaluer le niveau des travaux de construction des infrastructures de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations, une organisation de la société civile camerounaise vient d’adresser une correspondance à la CAF pour l’aviser de ce qui pourrait se révéler un échec en raison de la situation qui prévaut dans ce pays confisqué par le régime issu de la dernière élection présidentielle controversée et dans lequel beaucoup de ses citoyens ont de la peine à se reconnaitre.

Si l’on en croit l’Association dénommée « Peuple Camerounais Intégré », le tournoi sportif le plus couru du continent prévu en juin et juillet de l’année prochaine court au devant d’un grave fiasco, sur le plan de la participation des populations camerounaises.

LIRE AUSSI: Présidence de la FECAFOOT: Samuel Eto’o veut imposer 3 personnes

Celles-ci qui sont encore préoccupées par la crise politique née de la dernière élection présidentielle, laquelle élection a été marquée par ce que ladite association appelle un « hold -Up électoral », ne se sentiraient pas concernées par l’événement, mais plutôt par les multiples violations des droits de l’Homme perpétrées selon l’Association « Peuple Camerounais Intégré », par le régime de Paul Biya.

« Peuple Camerounais Intégré » avertit par ailleurs l’institution faitière du football africain, du lancement par elle d’une opération dont elle mesure déjà l’ampleur sur les attentes, notamment financières, aussi bien du pays organisateur, le Cameroun que de la CAF. Cette opération de boycott de la CAN est baptisée « Gradins Vides ».

LIRE AUSSI: Equipe nationale: les Lions presque au grand complet

Elle pourrait connaitre le même succès que l’opération de boycott des artistes « sardinards » par les Camerounais de la diaspora, qui ont décidé de ne plus fréquenter les concerts donnés par des artistes ayant manifesté leur soutien au président Biya en donnant un concert de soutien à sa candidature la veille même du scrutin du 7 octobre dernier.

Pour l’Association « Peuple Camerounais Intégré » qui a fait ampliation à de nombreuses autres organisations internationales (Uefa, Fifa, Onu, Union Africaine, représentations diplomatiques…) de sa correspondance adressée à la CAF, quoiqu’une telle opération puisse créer des désagrément, elle se trouve cependant obligée de la mettre en œuvre pour écourter la situation chaotique dans laquelle survit depuis 36 ans le peuple camerounais.

Il faut cependant relever que cette démarche pourrait ne décourager en rien le destinataire de la lettre de « Peuple Camerounais Intégré », car depuis la dernière visite au Cameroun du président de la CAF Ahmad Ahmad, celui-ci qui jugeait auparavant que le Cameroun était incapable d’organiser une CAN avec quatre équipes, ne tarit plus d’éloges vis-à-vis du Cameroun et de ses autorités.

LIRE AUSSI: Basketball: Joël Embiid 2è meilleur marqueur de la NBA

Ahmad Ahmad avait en effet rencontré Paul Biya il y a environ un mois. Des indiscrétions difficilement vérifiables voudraient que le chef de l’Etat camerounais l’ait convaincu à force d' »arguments » sonnants et trébuchants de laisser le Cameroun organiser la CAN malgré la situation sécuritaire très tendue dans les régions sécessionnistes anglophones en pleine guerre depuis deux ans, dont l’une abrite un des stades censées accueillir les matchs de l’une des poules de la CAN. Une situation sécuritaire déletère qui ne se limite pas seulement aux régions anglophones, puisque le Cameroun est également attaqué dans sa partie septentrionale par les extrémistes religieux de Boko Haram.