Vous-êtes ici: AccueilSport2018 06 10Article 441168

Sports News of Sunday, 10 June 2018

Source: Archives Fecafoot

Lions Indomptables: Mondial 1990, ce qu’on ne nous a jamais dit (enfin) révélé

Nous sommes le 1er juillet 1990. Naples, San Paolo. 55205 spectateurs au stade.

Mais avant de parler de ce match, revenons deux jours en arrière, c'est à dire le 28 Juin avant les quarts de finales.

Les lions indomptables en ont marre de manger des macaronis, des spaghettis à tous les repas. Certains sont constipés à force de ne manger que les pâtes.
Ils ont de plus en plus faim. Ils veulent manger local, en gros de la bonne bouffe. Mais sur place en Italie, encore moins à Naples où les quarts devraient se jouer, aucun restaurant camerounais sérieux...

Le téléphone sonne à Etoudi. (Je vous passe les détails)
Nos lions ont faim et veulent manger local.
L'ordre est donc donné de leur faire à manger et de le convoyer jusqu'en Italie avant le match.

95% des lions habitent la ville de Douala, c'est donc Omam Biyick qui demande au staff de Yaoundé de se rendre à Douala voir telle ou telle restauratrice, à tel ou tel endroit, elle sait faire ceci et cela.

LIRE AUSSI: FECAFOOT: Dieudonné Happi convoque une AG extraordinaire

C'est ainsi qu'une équipe venue de Yaoundé va atterrir à la base aérienne de l'armée de l'air sis à Bali.
Ils iront voir la restauratrice "Sita Ndomè" dont le restaurant se trouve à Bali à côté de l'hotel des roses. Aujourd'hui le restaurant s'appelle "Chez la Bamoise" . Une autre équipe se rend à Nkong Mondo vers New-Bell, voir "Mama Paulina" elle aussi restauratrice au niveau du carrefour Shell New-Bell. Ensuite Ma'a Gertrude à Bependa Omnisport, et une autre qui se faisait appeler madame veuve qui gerait la boite de nuit/restaurant "LA SALADIERE" vers l'ESSEC Cité Sic.

Les quatre lionnes de la gastronomie locale se retrouvent chez "Sita Ndomè" à Bali car elle a plus de place dans son restaurant. Comme ça chaque femme pourra se déployer à sa guise.
Nos quatre Lionnes recevront de l'aide d'autres femmes, car il faut faire vite, le temps presse.
Le gouvernement leur a donné un budget illimité, donc elles ne doivent pas lésiner sur les moyens. Les lions ont de plus en faim en Italie.
Nous sommes le 29 juin, nos mamans se mettent à la cuisine. Elles ont cuisiné toute la nuit du 29 au 30 juin à 11h.

A 15 heures, les glacières entières et les sacs isothermes sont pleins à rabord. 48 glacières en tout.
Dedans, on y trouvait, du Koki, du Ndolè, du poulet dg, du Mbongo'o Tchobi, du Ndomba, pommes et haricot pilés, du Eru, sauce de noix de palm au porc-épic, du Kontcha, Miondo, bâton de manioc, mintoumba avec arachide grillé, du Condrè. En gros on y trouvait de tout dans ces différentes glacières.

Pour la petite histoire, le papa de Emmanuel Nkundè viendra même avec 10 litres de bon vin de palm destiné à son fils. Ce vin fût transvasé dans les bouteilles Tangui afin d'éviter tout désagrément à la douane aéroportuaire italienne.

Le 30 Juin à 16h30, un boeing 747 décollait de l'aéroport International de Douala à destination de Naples en Italie ayant à son bord, des glacières plein de nourriture, des groupes de danses et plus de 400 supporteurs (Ndjotteurs) car il faut le souligner, qu'un business c'était mis en place pour ceux qui voulaient aller en Italie supporter les Lions. La place se négociait entre entre 2 et 3 millions. Alors que le président de la republique avait instruire la gratuité du voyage à tout camerounais qui vous s'y rendre, ceci en collaboration avec l'ambassade d'Italie. En fin bref, nous connaissons tous nos "Camerouniaiseries" en pareilles circonstances.

Après 6 heures de vol, c'est à dire à 23h, le N'dja atterrit à Naples.
Les lions se jettent sur la Tchop. Ils ont Tchop une bonne partie de la nuit et ont bu le bon Matango que le papa de Nkundé avait envoyé. Le match est dans quelques heures, la tanière des Lions sent la sauce tomate, le Mbongo'o, le Ndomba, le Condrè, le Eru...


-----------------------------------------------------------

Jour du match...
========

Je disais donc que nous sommes le 1er juillet 1990. Naples, San Paolo. 55205 spectateurs au stade.

Compositions des équipes :

-- Angleterre : Shilton, Parker, Walker, Wright, Butcher (73e Steven), Pearce, Platt, Gascoigne, Waddle, Barnes (45e Beardsley), Lineker.

Entraîneur : Bobby Robson (Angleterre).

-- Cameroun : T. Nkono, E. Kundé, S. Tataw, B. Massing, S. Ebwellé, T. Libiih, K. Maboang, R. Milla, Pagal, L.P. Mfédé Ekéké, Oman-Biyik, Makanaky.

Entraîneur : Valeri Nepomnyashchi (Russie).

Arbitre : Edgardo Codesal Mendez (Mexique).

Au total 24 équipes ont participé à ce mondial, dont deux équipes africaines, l’Égypte et le Cameroun. Pour ces deux pays, c’est la seconde fois qu’ils se qualifient à la phase finale d’une Coupe du Monde.

Les pharaons ont quitté la compétition dés le premier tour alors que les Lions Indomptables ont offert aux africains une deuxième qualification au deuxième tour après le Maroc en 1986. En effet, les coéquipiers de Roger Milla se hissent même en quart de finale.

Ce quart de finale entre l'Angleterre et le Cameroun est un évènement puisqu'il s'agit de la première participation d'un pays africain à ce stade de la compétition dans l'histoire de la Coupe du Monde. Le Cameroun a créé la surprise en battant la Colombie en huitième de finale grâce à deux buts de leur incroyable attaquant Roger Milla, qui affiche 38 ans au compteur...

LIRE AUSSI: Mercato: Tchouaméni pisté par un géant d’Italie

Les Camerounais affrontent donc les Anglais sans complexe et vont poser de sérieux problèmes aux coéquipiers de Shilton et Lineker.

À la 25ème minute, Pearce déborde et centre. Platt reprend magistralement le ballon de la tête et surprend Thomas Nkono gardien de but camerounais. Merde alors! 1 - 0 L'angleterre mène.
Au Cameroun, c'est un silence de cimetière. C'est tellement calme partout dans le pays. C'est comme si, on relevait les noms des bavards en classe. Tellement c'était calme.

En seconde mi-temps, Roger Milla obtient un penalty pour le Cameroun. Kundé Emmanuel le transforme en prenant soin d'ajuster la lucarne de Shilton. hooouuuuu!!! Égalisation 1 - 1

Quelques minutes plus tard, c'est la sensation. Ekéké Benjamin est au départ de l'action puis Roger Milla reçoit le ballon. Ce dernier temporise et donne astucieusement le ballon pour Ekéké qui s'est projeté dans l'espace. Le Camerounais inscrit le deuxième but pour sa formation.
Explosion de joie au Cameroun. Les présidents africains commencent à appeler leur homologue pour dire félicitation.
"Même si NOUS sommes éliminés, le Cameroun nous a représenté". (Parole de Felix Houphouet Boigny président de la Côte d'Ivoire au téléphone avec son frère Camerounais Paul Biya)

Le rêve est trop beau mais l'Angleterre finit par renverser la vapeur à l'aide de deux penaltys transformés par Lineker. Le Cameroun quitte la compétition par la grande porte et a apporté de l'enthousiasme à cette Coupe du Monde "italienne" sans grand relief.

LIRE AUSSI: Mondial féminin U20: bonne nouvelle pour les lionnes juniores

Buts : 25e Platt 1-0, 61e sur penalty. Kundé 1-1, 65e Ekéké 1-2, 83e sur penalty. Lineker 2-2, 105e sur penalty. Lineker 3-2.

Avertissements : 28e Massing, 70e Pearce, 105e Nkono, 119e Milla.

Dix ans plus tard l'arbitre mexicain dira que l'ordre lui avait été donné de faire partir les africains par tous les moyens. D'où ces deux pénalty successifs. Car la coupe du monde devrait rentrer en Afrique. C'est à dire au Cameroun.