Vous-êtes ici: AccueilSport2021 10 05Article 621946

BBC Afrique of Tuesday, 5 October 2021

Source: www.bbc.com

Lars Vilks: le caricaturiste du prophète Mohammed tué dans un accident de la route

Lars Vilks Lars Vilks

L'artiste suédois Lars Vilks, qui a dessiné la tête du prophète Mohammed sur le corps d'un chien, est mort dans un accident de la route.

M. Vilks se trouvait à bord d'un véhicule de police civil qui est entré en collision avec un camion près de la ville de Markaryd, dans le sud de la Suède.

Deux agents de police ont également été tués et le conducteur du camion a été blessé.

L'artiste de 75 ans vivait sous la protection de la police après avoir reçu des menaces de mort au sujet de la bande dessinée.

La caricature, publiée en 2007, a offensé de nombreux musulmans qui considèrent la représentation visuelle du Prophète comme blasphématoire. Elle a été publiée un an après qu'un journal danois ait publié des caricatures du Prophète.

Une déclaration de la police a indiqué que la manière dont la collision s'est produite n'était pas encore claire, mais que rien ne laissait penser que quelqu'un d'autre était impliqué.

"L'enquête est menée comme pour tout autre accident de la route. Étant donné que deux policiers étaient impliqués, une enquête a été confiée à une section spéciale du bureau du procureur", a déclaré un porte-parole de la police à l'agence de presse AFP, ajoutant qu'il n'y avait aucune suspicion d'acte criminel.

La voiture de police dans laquelle se trouvait Vilks roulait à grande vitesse, selon les médias locaux.

Un témoin oculaire a déclaré au journal Aftonbladet que la voiture dans laquelle se trouvait Vilks a semblé perdre le contrôle et s'est retrouvée de son côté de l'autoroute à grande vitesse. Le camion qui le précédait n'a pas eu le temps de faire un écart et ils sont entrés en collision dans un grand fracas à "une vitesse incroyable", a-t-il déclaré au journal.

Un grand incendie s'est déclaré après l'accident et de nombreux véhicules d'urgence se sont rendus sur les lieux.

Vilks a fait la une des journaux du monde entier après que sa caricature de 2007 a suscité l'indignation, conduisant le Premier ministre de l'époque, Fredrik Reinfeldt, à rencontrer les ambassadeurs de 22 pays musulmans pour tenter de désamorcer la situation.

Peu après, Al-Qaïda en Irak a offert une récompense de 100 000 dollars (73 692 livres sterling) pour son meurtre.

En 2015, Vilks a assisté à un débat sur la liberté d'expression qui a été visé par une attaque à l'arme à feu à Copenhague. Il a déclaré qu'il était probablement la cible de l'attaque, qui a tué un réalisateur de films.

Bien qu'il soit surtout connu pour sa caricature du prophète Mohammed en chien, Vilks était un artiste et un activiste qui travaillait souvent avec de la peinture ou créait des installations.

L'une de ses créations était une sculpture faite à partir de bois flotté dans une réserve naturelle du sud de la Suède, qu'il avait érigée sans autorisation et qui avait déclenché une longue bataille juridique.