Vous-êtes ici: AccueilSport2022 01 13Article 636229

Actualités of Thursday, 13 January 2022

Source: www.camerounweb.com

Humiliation d’Eto’o à Olmebé : la vidéo qui a fait peur à Paul Biya enfin révélée

Image illustrative Image illustrative

• La vidéo date du 16 novembre 2021

• Le jour-là, Samuel Eto’o a eu droit à un standing ovation à Japoma

• Cette vidéo a été déterminante dans la réflexion à Etoudi

C’est maintenant clair. Le pouvoir de Yaoundé a tout mis en œuvre pour neutraliser (mettre sous éteignoir la popularité) le Président de la Fédération camerounaise de football Samuel Eto’o Fils, lors de la cérémonie d’ouverture de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des nations TotalEnergies Cameroun 2021. Dans un de ses récents articles, le Magazine Jeune Afrique a confirmé cette thèse. Etoudi a tout élaboré pour que le très populaire Samuel Eto’o ne fasse pas ombrage au maître du pays, Paul Biya. Mais la vidéo qui a fait peur aux hommes d’Etoudi est enfin révélée.

« Ces caciques du régime ont multiplié les stratagèmes pour s’assurer que la popularité de la star du football ne fasse pas de l’ombre à Paul Biya lors de l’ouverture de cette CAN au coût de 3 000 milliards de F CFA, pensée et mise en scène comme la consécration de ses quatre décennies au pouvoir. Il eut été en effet de très mauvais goût et – hors de question – de permettre au public de scander « Eto’o, président » en présence… du président Biya. D’ailleurs, le premier à l’avoir anticipé, c’est l’ex-footballeur lui-même. D’où son exil dans les vestiaires », a mentionné Jeune Afrique dans son article.

A y voir de près, une des sorties de Samuel Eto’o bien avant même son élection à la Fecafoot est au cœur des manœuvres. La vidéo date en réalité du 16 novembre 2021. Le jour-là, dans la peau de candidat, Samuel Eto’o a eu droit à un Standing ovation au Stade Japoma lors de la rencontre Cameroun Côte d’Ivoire comptant pour la dernière journée de l’avant-dernière phase des éliminatoire Coupe du monde Qatar 2022. Le jour-là, le Cameroun est arrivé au bout de la Côte d’ivoire par un but à zéro.

Cette vidéo selon des indiscrétions a marqué le Palais d’Etoudi. Laisser Samuel Eto’o en vedette dans un stade comme Olembé, le jour de la cérémonie d’ouverture, c’est se tirer une balle dans les pieds, a-t-on analysé dans le sérail.