Vous-êtes ici: AccueilSport2017 08 24Article 419486

Sports Features of Thursday, 24 August 2017

Source: camer.be

Cameroun-Nigéria: l’attaque camerounaise peu rassurante


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

La pression monte autour de l’encadrement technique des Lions indomptables, qui aura environ sept jours pour préparer les 3ème et 4ème journées des qualifications à la Coupe du monde Russie 2018 face aux Supers eagles.

Le premier épisode de la double confrontation face aux Supers eagles se joue ce 31 août à Lagos au Nigéria. Un match décisif pour les coéquipiers de Benjamin Moukandjo qui devront faire leur retard sur l’adversaire Nigérian. Les Super eagles dominent la poule B avec six points, après deux victoires face à l’Algérie et à la Zambie. Le Cameroun deuxième au classement de la poule est à quatre points du Nigéria après deux matches nuls concédés face à l’Algérie et la Zambie.

Désormais sous pression, puisque seul le premier de chaque poule validera son billet pour la Russie, les Lions indomptables devront obligatoirement revenir de Lagos avec un résultat positif. Avec un match nul, le Cameroun sera à trois points, avec la peur de se voir doubler par l’Algérie ou la Zambie qui totalise chacun un point et qui pourront en cas de victoire, récupérer le deuxième fauteuil et mettre la pression sur le Nigéria qui lui totalisera à ce moment sept points. En cas de victoire des hommes du sélectionneur belge Hugo Broos, le Cameroun reviendra à cinq points et le Nigéria bloqué à six.

A ce moment, la confrontation de Yaoundé du 4 septembre prochain (Cameroun-Nigéria) se présentera comme la finale du groupe avant de voir les autres sorties qui suivront. Mais penser déjà à cette double confrontation suppose le choix des hommes. Et à ce sujet, le 19 août dernier, l’on a appris de Vincent de Paul Atangana, team press officer de la sélection nationale A que le Belge lèvera le mystère sur l’identité de ses 23 joueurs ce vendredi 25 août.

Avec une attaque qui peine toujours à satisfaire le public et marquer des buts, les buts des Lions indomptables portent davantage l’estampille des joueurs à vocation défensive. Les exemples ne manquent pas. A la récente CAN au Gabon, sur les six attaquants présents, seuls Vincent Aboubakar, Christian Bassogog et Benjamin Moukandjo ont trouvé le chemin des filets. Soit trois buts sur les sept inscrits à ce tournoi continental.

Le défenseur central Michael Ngadeu Ngadjui (2 buts) est rentré avec le trophée de meilleur buteur camerounais de la compétition. Une attitude qui est loin des années antérieures où le trio Eto’o- Mboma – Job finissait les compétitions avec près de dix buts comme ce fut le cas en lors de la CAN Nigeria-Ghana organisée en 2000 et celle de 2002 au Mali.

Une attaque peu prolifique comme celle du Cameroun aura certainement besoin du sang neuf. D’aucuns y voient déjà le retour de Clinton N’jié ou encore de Eric Maxime Choupo- Moting. Le premier, attaquant de l’Olympique de Marseille (Ligue 1 française) est crédité d’une très bonne préparation d’avant saison avec son club où il a inscrit cinq buts.

Alors que certains y voyaient un «feu de paille», le natif de Buéa avec trois buts en trois journées de championnats compte bien jouer les premiers rôles. Il est co - meilleur buteur en compagnie de Mariano Diaz (Lyon) et Neymar Junior (PSG). Le second, est désormais du côté de Stoke City (PL anglaise) où il a retrouvé du temps de jeu et une place de titulaire en attaque.

Même s’il n’a pas encore retrouvé le chemin des filets en deux sorties de championnat, la confiance de son entraîneur pourra être un regain de forme pour cet ancien pensionnaire du championnat allemand. Un retour qui pourra davantage apporter du plus à l’attaque camerounaise.

L’option des binationaux et la venue des franco -camerounais Ngando Elessa, Poundjé, Ibrahima Amadou pourront doper le jeu des Lions. La piste des locaux reste aussi une autre voie, tant l’évolution du championnat local est avancée. Les yeux sont donc désormais tournés sur la préparation à accorder à ses deux rendez –vous cruciaux.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter