Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 03Article 626506

Actualités of Wednesday, 3 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Zone anglophone: le chef de poste du Bafumar de Djenyué assassiné

Atéba Nké était chef de poste avancé 21è Bafumar de Djeny Atéba Nké était chef de poste avancé 21è Bafumar de Djeny

• Atéba Nké était chef de poste avancé 21è Bafumar de Djeny

• Il a été tué par des ambaboys

• Ces derniers ont emporté son arme


Le corps du soldat du bataillon des fusiliers marins (Bafumar) a été retrouvé après le passage de ambaboys dans la journée d'hier mardi 2 novembre.

Pour le moment, nous ne connaissons pas les circonstances de la mort du soldat, mais nos sources indiquent que les combattants ambazoniens s'en ont pris à lui alors qu'il était en tenue de service.

Comme le chef de poste Atéba Nke, plusieurs soldats camerounais ont perdu la vie dans le conflit de plus en plus violent dans le Noso.

Rien que pour le mois d'octobre, ils étaient nombreux à passer de vie à trépas, lors des attaques des ambaboys.

Le cas le plus récent est la mort il y a quelques jours de deux militaires camerounais, tués dans deux nouvelles attaques d’insurgés séparatistes qui combattent l’armée.

L'un est mort dans l'attaque d'un convoi militaire au lieu-dit Mile 25 près de la ville de Wum dans le département de la Menchum, région du Nord-Ouest, l’une des deux régions anglophones du pays, il y a moins de deux semaines.

L'autre qui appartient au Bataillon des troupes aéroportées (Bta) a perdu la vie au poste avancé d'Andeck dans le Nord-Ouest selon le gouverneur de la région, Adolphe Lélé Lafrique.

Rappelons que les civils sont fréquemment victimes de crimes et d’exactions des deux camps, selon des ONG internationales et les Nations unies.

Ce conflit a fait plus de 3000 morts et forcé plus de 700 000 personnes à fuir leur domicile d’après l’ONU.

Rejoignez notre newsletter!