Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 11Article 627940

Politique of Thursday, 11 November 2021

Source: www.camerounweb.com

'Zombification du Cameroun': le Cbt. MbouaMassok appelle à la mobilisation générale

'C'est ici que nous avons cru justifié de convoquer un érudit' 'C'est ici que nous avons cru justifié de convoquer un érudit'

Le "père des ville-mortes" au Cameroun prend son bâton de pèlerin et veut libérer le Cameroun de la "Zombification".

En effet, le combattant MbouaMassok, de son vrai nom Mbabang Mebang décidé de briser le silence et d'agir pour le Cameroun face à ce qu'il qualifie "envoûtement collectif généralise" sous lequel se trouve le pays. Le combattant de la liberté, dans une réflexion rendue publique ce jeudi 11 novembre 2021 intitulée "APPEL À LA MOBILISATION GÉNÉRALE À AGIR POUR LE CAMEROUN : REFUSONS LA ZOMBIFICATION", estime que "le Cameroun ne manque pas de repères historiques propres à donner à quelle que génération de ce pays que ce soit, un ''torse bombé'', exprimant la fierté de son ''ADN'' de résistance dont la génération de Douala Manga Bell et ses congénères, et par la suite celle de ''Mpôtôl'' Um Nyobe, tous de glorieuses mémoires, ne sont pas des moindres."

La rédaction de CamerounWeb vous propose, ci-dessous, l'intégralité de la réflexion

Lorsqu'une communauté, nous allions dire un ''Peuple'' prend conscience qu'il y a une situation de péril grave en sa demeure, il ne doit pas attendre qu'il lui soit conseillé de prendre en mains, ses responsabilités, TOUTES ses responsabilités pour faire bouger les lignes vers la direction qui soit de nature à favoriser la sauvegarde de la DEMEURE en PÉRIL. N'est-ce pas le sage, à raison, indique que où AGIR s'impose, parler pour simplement parler se confond à trahir ?

Mais voici que les populations, nous allions dire le ''Peuple'' Camerounais se trouve, comme sous l'emprise d'un envoûtement collectif généralise, ne rien faisant face à une situation de PÉRIL GRAVE en sa demeure, le Cameroun, ''berceau de NOS ancêtres''.

La situation que reflète cette attitude de personnes vivantes passives devant une situation de telle gravité face à laquelle seuls les corps sans vie, autrement dit des cadavres, ont des capacités de subir sans rien entreprendre pour y mettre un terme est un curieux cas d'école historique. Et vraiment, il nous paraît, ledit cas est propre à susciter demain, des recherches académiques de haute porté et alors, de générer la production des thèses à réelle et consistante valeur ajoutée intellectuelle pour la postérité.

Sans voix et interloqués nous sommes, lorsque, dans l'environnement Camerounais du temps présent, nous constatons, avec froideur de jours en jours, le degré d'implication des masses, à tous les niveaux, à la recherche du ''tapioca'' quotidien pour eux au premier degré, et paradoxalement entre autres la passivité, le désintérêt bref, l'attitude de fuite en avant qui les caractérise face aux causes plus nobles et plus élevées en rapport avec l'existence même du Cameroun leur ''notre'' espace vital commun et avec la nécessité d'une vie humainement vivable pour la communauté entière.

Or, nul ne peut refuser à un Peuple son droit de marquer par quelque moyen de son choix que ce soit, son refus formel et définitif d'être gouverné par une clique de gens à patriotisme douteux dont chez nous le le ''capo'' s'est dit ''homme lion'', qui le conduit comme au Cameroun du temps présent sans espoirs justifiés depuis des décades, enfouis sous un tunnel sans issue, pour finir par l'installer dans une situation de Péril Généralisé en la Demeure.

Il se trouve pourtant que le Cameroun ne manque pas de repères historiques propres à donner à quelle que génération de ce pays que ce soit, un ''torse bombé'', exprimant la fierté de son ''ADN'' de résistance dont la génération de Douala Manga Bell et ses congénères, et par la suite celle de ''Mpôtôl'' Um Nyobe, tous de glorieuses mémoires, ne sont pas des moindres.
Et la génération à laquelle tu appartiens alors ?

C'est ici que nous avons cru justifié de convoquer un érudit pour, avec toi qui es en passe d'achever la lecture de la présente interpellation à l'endroit de notre communauté, pour qu'avec toi, nous partagions cette pensée de résistance dont nous, faisons nôtre :
''Dans la longue histoire du monde, quelques générations seulement ont reçu la mission de défendre la liberté aux heures où elle était le plus en danger. Je ne me dérobe pas devant cette responsabilité. Je l'accueille avec joie. Je ne crois pas qu'aucun d'entre nous voudrait appartenir à aucune autre génération''.

Cbt. MbouaMassok ma Batallong
Résistant Camerounais
''Général'' de ''l’Armée''' Citoyenne de Résistance.
237-699 913 688

Rejoignez notre newsletter!