Vous-êtes ici: AccueilInfos2018 02 16Article 433327

General News of Friday, 16 February 2018

Source: lewouri.info

Wikipédia dévoile les détails des séjours privés de Pau Biya en Europe

C’est en parcourant la toile, ce 12 octobre 2017 que je tombe sur un article du journalducameroun.com qui donne cette information. Le titre de l’article le voici : « Cameroun : un internaute crée une page Wikipédia dédiée aux séjours privés de Paul Biya ». En vrai, l’encyclopédie en ligne vient de publier un article dédié entièrement à l’histoire des séjours privés de l’homme du 6 novembre dans le vieux continent. Difficile pour l’heure de savoir si le créateur de la page est camerounais ou pas, car ce dernier a utilisé un service qui masque les données et qui permet de naviguer sur le web anonymement. Autre fait marquant, c’est en décembre 2016, que le comité de validation des articles du site a été accepté.

La page en question passe en revue les différents déplacements de Paul Biya dans le cadre de ses séjours privés en Europe de 2002 à 2017. Au Cameroun, les voyages privés du couple présidentiel animent parfois les tabloïds camerounais. Les journalistes estiment que ces multiples voyages privés coûtent chers aux contribuables.

Avec les dernières tournures de la crise dans le nord et le sud-ouest du Cameroun, beaucoup des voix se sont levées pour s’interroger sur la destination qu’avait prise le président de la république depuis sa prise de parole à la tribune de l’Onu. Comme dans le cas d’Eseka, le pays était en deuil mais le président n’était pas là. Seul un communique de celui-ci sur les réseaux sociaux est venu rassurer plus d’un. Le porte-parole du gouvernement a dit à ce sujet que le président est partout.

Tout cela est ironique, quand on se rappelle les raisons pour lesquelles son prédécesseur lui avait transmis le pouvoir. En 1982, les médecins d’Ahidjo lui auraient diagnostiqué une maladie qui l’aurait obligé à s’absenter fréquemment du pays, il aurait alors répondu que ce n’est pas comme cela qu’il conservait la charge que lui avait confié son peuple. Ne voulant pas gouverner son pays en vacancier il a démissionné et transmis le pouvoir à Paul Biya son premier ministre.

Dans tous les cas, cette page vient tout simplement remettre au gout du jour un sujet qui passionne les camerounais.





Les séjours privés de Paul Biya quoique anodins au départ, ont fait l’objet de polémiques. Son voyage à la station balnéaire de La Baule en 2009 où il a occupé avec sa suite 43 chambres pour un montant journalier de 42 000 euros avec une facture de quelque 800 000 euros pour les trois semaines de vacances, a contribué à la médiatisation grandissante principalement dans les médias camerounais2,3,4.