Vous-êtes ici: AccueilInfos2017 12 06Article 427862

General News of Wednesday, 6 December 2017

Source: cameroonweb.com

Vision4: Amougou Belinga sermonné, 3 journalistes sur la sellette


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Les locaux du Conseil National de la Communication ont accueilli presque la rédaction de la chaine de télévision Vision 4. Trois journalistes de cette chaine dont Ernest OBAMA, Sidoine MONKAM et Jean Jacques ZÉ ont été auditionnés hier mardi par les membres de la commission. On apprend aussi qu’une demande d’explication est adressée à Amougou Belinga, le PDG de Vision 4. Si pour l’heure aucune information n’est à filtrer sur le motif de ces convocations, il faut rappeler que les journalistes précités ont été indexés dans l’affaire Vincent Sosthène.

En effet, dans un reportage qualifié de « reportage de la honte » par les internautes, sur l’agression de l’homme politique Vincent Sosthène, Sidoine MONKAM a déclaré que ce dernier ferait mieux d’oublier la politique et d’envisager une carrière pornographique après la diffusion de cette vidéo. Des commentaires qui constituent un « grave manquement à l’éthique professionnelle » selon la Fondation camerounaise des consommateurs. Et bien évidemment ceci lui a valu une sanction de la part de la direction de ladite chaine.

Comme cela ne suffisait pas, c’est Jean Jacque zé qui, dans un reportage de près de 3 minutes, a comparé le professeur Sosthène à Dominique Strauss-Kahn, cet homme politique français qui a compromis son avenir avec cette affaire d’agression sexuelle sur la Guinéenne Nafissatou Diallo.

Critiqués par leurs confrères journalistes des autres médias et décriés par les internautes, les présentateurs « vedettes » de Vision 4 sont devenus le talon d’Achile de la presse camerounaise.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter