Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 08Article 627346

Politique of Monday, 8 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Vision 4: 'Amer Kmer' traite le SDF et le PCRN de 'partis mendiants'

'Le RDPC est sa propre opposition il faut être claire' play video'Le RDPC est sa propre opposition il faut être claire'

• Amer Kmer était l'un des invités de l'émission "Club d'élites" de Vision 4

• Il a traité le SDF et le PCRN de "partis mendiants"

• Apres la CovidGate, Moussa Njoya publie la liste des casseroles que traine Cabral Libii


Le bruyant biyayiste et activiste du groupe "les patriotes" de la diaspora camerounaise était l'un des invité sur le plateau de l'émission "Club d'élites" diffusée sur la chaine de télévision Vision 4 dimanche dernier.

"Amer Kmer" de son vrai nom Hervé Simon EONE EONE s'est exprimé sur les actualités politiques et sociales du Cameroun. Dans son intervention, l’activiste n'a pas du tout été clément avec le Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) de Cabral Libii et le Social démocrat front (SDF) de John Fru Ndi.

Evoquant les futures échéances et d'une opposition de poids face au parti au pouvoir, le RDPC, l'invité de Bruno Bidjang estime que c'est un bouleavrd tout tracé pour ce dernier. Il justifie sa position par l'attitude des "les municipales, des législatives et des régionales des partis de l'opposition. Pour couronner ses affirmations, "Amer Kmer" qualifie ces deux partis de "mandiants".
"Les élections approchent, et vous allez voir que techniquement le RDPC n'a pas de rival. L'opposition camerounaise a montré ses limites. Le RDPC est sa propre opposition il faut être claire. Le SDF, le PCRN et tous ces partis, moi j'appelle ça les partis mendiants. On n'a qu'à regarder leur comportement pendant les municipales, les législatives et les régionales, vous allez voir que ce sont des partis qui sont là pour se faire de l'argent sur le peuple camerounais", a déclaré "Amer Kmer".

Il faut rappeler que "Amer Kmer" de son vrai nom Hervé Simon EONE EONE séjourne depuis quelques mois au Cameroun où il s'adonne à coeur joie à l'élevage et à l'agriculture. Certains internautes confient que ce dernier est rentrer au pays afin d'éviter une arrestation. Il serait accusé d'escroquerie.

"Amer Kmer" n'est pas à sa première attaque contre Cabral Libii. Dans une récente sortie, il a traité le député de "lâche" et de "tribaliste".

TRIBALISME - ESCROQUERIE: LE 'BIYAÏSTE AMER KAMER' DECIDE D'EN FINIR AVEC CABRAL LIBII

C'est décidément une journée noire pour l'Hon. Cabal Libii et les militants du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN). Après l’ancien journaliste de la CRTV, Jean Claude Mbédé qui a traité Cabral Libii de tous les noms d'oiseau dans une vidéo largement diffusée sur les réseaux sociaux, c'est au tour de l'activiste camerounais proche du pouvoir de Yaoundé Hervé Simon EONE EONE alias Amer Kmer de se déchaîner sur le plus jeune candidat à l'élection présidentielle de 2018.

En effet, dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, Hervé Simon EONE EONE alias Amer Kmer traite Cabral Libii de "lâche" et de "tribaliste". Il soutient ces affirmations par le faits qu'au PCRN on ne "parle que Bassa".
"Etre député chez tes frèresc c'est un poste ça? Si tu veux montrer aux gens que tu es un vrai député, poste ta candidature à Yaoundé... Tu as tous les caractéristiques d'un lâche. Tu habites à Yaoundé et tu parts tromper tes villageois à Esséka pour qu'on te nomme député. Et quand tu sorts de là, les gens vont dire qu'ils sont députés et toi aussi tu va dire que tu es député." déclare-t-il dans la vidéo.

Se tournant vers les Bassa, "AMER KAMER" les accusent d'être plus tribalistes que les Bamileke qui sont généralement "derrière Maurice Kamto.
"Vous êtes les premiers à dire que les Bamileke sont derrière Kamto... et les Bassa qui sont derrière Cabral, vous les mettez où ?" s'interroge "AMER KAMER".

Il faut rappeler que, dans une tribune publiée sur sa page Facebook, l'ex compagne d'AMER KAMER, le Dr Modestine Carole Tchatchouang Yonzou a déclaré que "Cabral Libi est au cœur de beaucoup d’envie et de jalousie de beaucoup de jeunes comme lui qui rêvent tous les jours de le voir couler". Pour cela, précise-t-elle, 'ils sont prêt à user de toutes les stratégies, y compris la calomnie, le mensonge, le dénigrement, les insultes, les fakes news etc...pour ternir l’homme et le réduire au néant. Il a beau faire fi de toute cette cabale, car, c’est la rançon du succès !!! Il n’en demeure pas moins qu’il y’a des accusations très graves qui peuvent à jamais ruiner votre carrière politique. La covidgate en fait partie."



APRES LA COVIDGATE, MOUSSA NJOYA PUBLIE LA LISTE DES CASSEROLES QUE TRAINE CABRAL LIBII

Selon Moussa Njoya, Cabral Libbi est tout sauf l'homme intègre qu'il essaie de vendre aux Camerounais à travers ses publications sur ses comptes sociaux depuis quelques jours.

Réagissant à une publication dans laquelle le député vante son intégrité et son respect de la chose public, Moussa Njoya dresse une liste d'affaires sombres que le président du PCRN n'aimerait pas voire déversées sur la place publique.

'Tu dis que tu as remis des frais de mission non effectuées, mais tu as quand même perçu, bu et mangé 3 ans de salaire sans mettre pied au Bureau! Tu dis que ton père t'a appris l'honnêteté, mais cela ne t'a pas empêché de frapper Nkou Mvondo, qui est aussi le père des gens, au point où il pleure partout jusqu'aujourd'hui! Tu brandis des coupons de caisse à l'authenticité contestable, et si tu nous montrais plutôt les cahiers comptables de la boutique de l'étudiant et de Kora Fm que tu as ruinées! Tu dis que tu as le sens du service public, mais tu perçois un million pour participer à la relance du plus vieux train colonial d'Afrique, qui a pourtant tué des gens dans ton propre village où tu es élu ! Tu prends vraiment les camerounais pour des mboutoukou ! ', a déclaré le politologue à propos de Cabral Libii.

Moussa Njoya n'est pas la seule personnalité à s'en prendre au président du PCRN ces derniers jours. Il vient de s'ajouter à la liste composée du journaliste Sismondi Bidjocka et Thierry Abena Ondoa (cadre RDPC) qui semblent avoir percé à jour, le vrai visage du député. Tout cela peut être faux et le député peut être l'homme qu'il dit être. Mais pour le moment, l'on a besoin de plus d'éléments de preuves pour faire jaillir la vérité.

Rejoignez notre newsletter!