Vous-êtes ici: AccueilActualités2022 01 11Article 635869

Actualités of Tuesday, 11 January 2022

Source: www.camerounweb.com

Violente agression des Algériens à Douala : Eto’o vole la vedette à Paul Biya et réagit

Image illustrative Image illustrative

• Cette affaire prend une ampleur considérable

• Eto’o a présenté les excuses aux Algériens

• La réaction de Paul Biya se fait attendre

S’il y a une tache noire qui est venue gâcher la fête de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies Cameroun 2021 jusqu’à présent, c’est bien évidemment l’agression violente d’un groupe de journaliste algérien, qui suscite autant de réactions. Samuel Eto’o vient également de réagir, volant au passage la vedette à Paul Biya.

En effet, lors de cette agression, survenue près de l'hôtel où ils résident, les trois journalistes algériens ont été dépossédés d'effets personnels, notamment des téléphones portables. Suite à cette agression, ils ont été entendus par les autorités sécuritaires locales aux fins d'enquête. Avant cela, ils ont été admis dans une structure sanitaire de proximité pour s'assurer de leur état de santé.
Cette affaire suscite une tôlée générale en Algérie Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Amara Charaf-Eddine, a tenu à "condamner vigoureusement la lâche agression" dont ont fait l'objet ces trois journalistes, en l'occurrence Mohamed Aissani, de l'APS (Algérie Presse Service), Smail Mohamed Amokrane, du quotidien Compétition, et Mehdi Dahak, de DZ Foot.

Au Cameroun, les réactions se multiplient mais contracte avec l’ampleur du drame. Pour désamorcer la polémique, Samuel Eto’o a tenu à calmer le jeu.

« Nos chers frères journalistes, je tiens à vous présenter nos sincères excuses parce que certains de nos frères ont été agressés à Douala, a déclaré l’ancien attaquant des Lions Indomptables. Je vous demande humblement de dire à ces frères que nous demandons pardon. Ce n’est pas l’hospitalité camerounaise. Je vous prie de leur demander pardon et de leur dire qu’ils sont chez eux. Nous allons saisir notre ministre et toutes nos autorités pour leur dire que nos frères sont dans notre pays et ils doivent se sentir en sécurité comme s’ils étaient à Alger (…). Que Dieu vous bénisse et que votre séjour se passe de la meilleure des manières chez vous au Cameroun. », a-t-il déclaré.

Rejoignez notre newsletter!