Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 02Article 626353

Actualités of Tuesday, 2 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Urgent: Clotaire Nguedjo arrêté, ses 3 amis du PCRN en fuite

Clotaire Nguedjo, et ses amis du PCRN recherchés Clotaire Nguedjo, et ses amis du PCRN recherchés

• Clotaire Nguedjo est l'une des personnes suspectées par la police dans l'affaire Mirabelle

• Il a été arrêté ce mardi matin

• Son arrestation s'est faite dans le cadre de l'affaire pour laquelle il avait déjà été convoqué par les forces de sécurité


Le cadre du PCRN qui travaille pour le supermarché Carrefour Cameroun est actuellement dans les mailles de la brigade de la gendarmerie de Ndogbat.

Selon des informations parvenues à la rédaction de CamerounWeb, ses trois (3) amis, eux aussi membres du PCRN (Fritz Messey, Jean Louis Batoum et Bapes Bapes) ont pris la poudre d'escampette.

En d'autres termes, ils sont activement recherchés par la gendarmerie, alors que Clotaire lui a été présenté au procureur ce mardi 2 novembre 2021.

Depuis le début de l'affaire Mirabelle, le scandale sexuel qui a éclaboussé le célèbre journaliste sportif Martin camus Mimb est rangé dans les oubliettes bien que ce dernier est toujours en détention à la prison de Douala.

Pour l'activiste Zona Coker, les cadres du PCRN ont voulu utiliser Mirabelle Lingom pour sauver leur "ami" Martin Camus Mimb.

"La petite Mirabelle n'avait rien à faire en « TALIBANIE ». Ce sont ses frères du village qui pour étouffer l'affaire Malicka Bayemi dans laquelle leurs pervers partouzeurs étaient impliqués ont mis sataniquement la jeune Mirabelle dans le lit de Paul CHOUTA où elle n'avait absolument rien à y faire et l'ont violée. Il est hors de question que vous fassiez porter le chapeau au MRC ou à je ne sais quel « TALIBAN » quand vous êtes vous-mêmes responsables de la mort de cette jeune filles. Que l'Etat camerounais assume son rôle dans cette affaire et prennent aussi ses responsabilités pour assurer que justice soit faite pour la jeune Mirabelle…", avait écrit l'activiste.

"En dehors de ceux qui sont directement impliqués dans la mort de cette jeune fille et la responsabilité de l'état qui a regardé et laissé faire. Chaque camerounais qui a partagé, l'information mensongère de ses bourreaux pour manipuler le peuple en nous faisant comprendre que ce n'était pas avec sa femme que CHOUTA s'amusait a aussi joué un rôle dans la mort de cette jeune femme. À un moment donné, vous aviez tous su que vous avez exposé cette jeune fille pour vos combats politiques inutiles entre RDPCRN et MRC. Avez-vous rectifié le tir en faisant des publications pour dénoncer ce qui lui arrivait à cause de vos actes pour au moins vous donner une bonne connaissance ? Non ! En silence, vous l'avez regardé souffrir jusqu'à sa mort", ajoute-t-il.

Rejoignez notre newsletter!