Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 12 09Article 632260

Actualités of Thursday, 9 December 2021

Source: Mutations

Université dé Yaoundé I : Maurice Aurélien Sosso, ange ou démon ?

Le recteur fait l’objet d’un procès en incompétence détonnant sur les réseaux sociaux Le recteur fait l’objet d’un procès en incompétence détonnant sur les réseaux sociaux

Alors qu’il se vante d’avoir hissé cette institution académique parmi les meilleures du continent, le recteur fait l’objet d’un procès en incompétence détonnant sur les réseaux sociaux.

Dans son classement 2022 publié le 27 octobre dernier, le US News Education classe l’Université de Yaoundé I parmi les meilleures institutions académiques du continent (31 e/100). Elle est d’ailleurs la seule dans toute l’Afrique francophone au sud du Sahara, à figurer dans ce rapport qui note les meilleures universités du monde. C’est une première dans l’histoire de l’université camerounaise. Mais dans le pays, la publication de ce ranking a été suivie d’une campagne de diabolisation qui ne dit pas contre le patron de cette institution, Maurice Aurélien Sosso.

Alors que quelques tensions ont émaillé la marche de la « mère » des universités du Cameroun depuis le déclenchement, début 2021, d’une affaire de vol présumé d’ordinateurs destinés aux étudiants de la faculté des sciences, affaire du reste pendante devant la justice, le recteur est accusé de mener une chasse aux sorcières contre quelques-un de ses collaborateurs. Brocardé sur les réseaux sociaux et objet d’un étonnant procès en incompétence, l’agrégé de médecine s’en défend via des proches, qui accusent ses ennemis politiques d’orchestrer une cabale médiatique contre lui en raison du succès de ses réformes.

Nommé le 29 juin 2012 à la tête de l’Université de Yaoundé I, Maurice Aurélien Sosso a travaillé à faire retrouver ses lettres de noblesses à cette institution académique. C’est du moins ce que défendent ses proches. Il a à son actif l’assainissement des procédures de préinscriptions et d’inscriptions grâce à l’introduction des procédures en ligne Yaoundé I est pionnière en la matière au Cameroun. Cette réforme a eu pour conséquence directe, le raccourcissement du délai des inscriptions et le désengorgement des bureaux des services de-la scolarité.

Cette université compte désormais quatre écoles doctorales. Une réforme qui a permis de codifier les procédures d’inscriptions au troisième cycle et d’améliorer de manière significative la production scientifique de cette université. Par ailleurs, elle coordonne désormais plusieurs projets européens de recherche. Notamment, Erasmus et Pimaso.

Personnalités internationales

Par ailleurs, elle est désormais éligible aux projets de la Banque mondiale, à l’instar du Centre d’excellence des technologies de l’information et de la communication (Cetic) et est même depuis peu éligible au Prix Nobel dans les domaines de la biologie, de la chimie et de la Physique. Sur le plan de la gouvernance, notamment dans le domaine infrastructure!, l’actuel recteur a assuré le financement sur fonds propres de l’université d’un nouveau bloc administratif, qui comporte les services de la direction des infrastructures, de la planification et du développement et la direction des affaires académiques et de la coopération.

Il a construit un nouveau rectorat qui supplante désormais le campus de l’Université de Yaoundé I, de même qu’il a engagé les travaux de réhabilitation de l’École normale supérieur (Ens) de Yaoundé. Il a, en outre, réhabilité l’eau potable et l’électricité qui étaient coupées dans certains bâtiments depuis plus d’une dizaine d’années.

Maurice Aurélien Sosso a également à son compte l’extension du Wifi au sein du campus. Plusieurs hautes personnalités internationales ont été reçues à l’Université de Yaoundé I depuis le 29 juin 2012 : le Président italien, Sergio Mattarella ; le secrétaire général de la Francophonie, Michaëlle Jean ; le Grand maître de l’Ordre souverain de Malte, Ifra’Giacomo Dalla Torre del Tempio di Sanguinetto (décédé l’an dernier) ; le secrétaire général de l’Unesco.

Rejoignez notre newsletter!