Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 07Article 622252

Actualités of Thursday, 7 October 2021

Source: camerouweb.com

Un prêtre exorciste intoxique et tue accidentellement 3 camerounais à Okola

Un prêtre Un prêtre

• Ils étaient plusieurs personnes a avoir bu cette substance

• 3 sont mortes actuellement et 2 sous soins intensifs

• La population d'Okola soutient que c'est le prêtre qui leur a remis la substance


Des informations reçues par la rédaction de CamerounWeb indiquent que le prêtre fait actuellement l'objet d'une enquête, après la mort de 3 personnes ayant bu la substance censée les délivrer.

"Le prêtre aurait distribué des produits à consommer aux populations de cette localité. Après quelques heures, 3 membres d'une même famille sont décédées après avoir eu des douleurs abdominales. 2 personnes sont sous soins intensifs à l'hôpital de district d'Okola", nous informe une source qui précise que les autorités administratives sont descendues sur les lieux et qu'une enquête est ouverte.

Intoxication alimentaire

Il y a quelques mois, une mère et ses filles mouraient d'une intoxication, mais pas dans les mêmes circonstances. Ernestine Mbarga Etoundi, 22 ans, la petite Marie-Laure, six ans et sa sœur cadette, Esther, âgée de trois ans et demi, sont décédées le 10 février dernier juste après avoir consommé de la viande de porc et du riz. La scène s’est déroulée au lieudit « Nsam après escale » à Yaoundé. D’après les informations recueillies à la Compagnie de Gendarmerie de Yaoundé II, c’est aux environs de 21h que tout a commencé. "La mère a servi la viande de porc qu’elle avait préparé mardi dernier à ses enfants. L’ayant consommée la veille avec du bâton de manioc, elle a remplacé ce complément le jour d’après par du riz. C’est donc après avoir mangé ce repas avec ses deux filles que les choses ont commencé à aller de mal en pis", explique une source à la gendarmerie.

La petite de trois ans a commencé à convulser. Elle sera transportée de toute urgence à l’hôpital de district d’Efoulan par sa génitrice. L’enfant rend l’âme en chemin. Une fois rentrée à la maison, la mère présente les mêmes symptômes. Transportée elle aussi à l’hôpital, elle y rendra l’âme, tout comme sa fille de six ans admise quelques heures après dans le même centre hospitalier. Les corps ont été déposés à la morgue de l’Hôpital central de Yaoundé. Une enquête a été ouverte à la Compagnie de Gendarmerie de Yaoundé II pour déterminer la cause de cette tragédie.

Rejoignez notre newsletter!