Vous-êtes ici: AccueilActualités2022 01 14Article 636367

Actualités of Friday, 14 January 2022

Source: www.camerounweb.com

Un agriculteur et un chauffeur de taxi trouvent la mort dans les combats entre l’armée et les séparatistes

Paix eternelle Paix eternelle

Ils ont été tués hier 13 janvier

Ils vaquaient à leurs occupations

Ils ont été priss entre les balles


La crise anglophone qui sévit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest fait encore des victimes. Après les séries de morts de dimanche, lundi, mardi et mercredi, deux personnes ont encore trouvé la mort ce 13 janvier à Buea, dans la région du sud-ouest du Cameroun. Les personnes concernées ont été tuées lors d’une bataille entre les forces gouvernementales et des combattants séparatistes. Les premières victimes, un chauffeur de taxi et un agriculteur vaquaient à leurs occupations quotidiennes lorsque la tragédie a
frappé.
Les combattants sont sortis en nombre et ce n’était pas facile. Les victimes ont malheureusement été prises entre deux feux », a déclaré, un témoin dont l’une des victimes serait le frère. Ajoutant que trois taxis avaient subi des dommages. Un explosif se serait également éteint non loin du stade Molyko Omnisport où l’équipe du Mali s’entraînait avant sa rencontre prévue plus tard dans la journée à Limbe contre la Tunisie.

« Ils avaient quitté Muea et se dirigeaient vers Bokova quand ils ont été abattus », a déclaré une source locale.
L’identification de leurs tireurs est toutefois restée difficile : « nous ne pouvons pas dire qu’ils tirent dessus parce qu’il y a eu une confrontation entre l’armée et les combattants séparatistes.


Perturbation de l’entrainement


Un jour avant cela, des tirs ont obligé les malien à stopper leur séance d’entrainement. « Bien qu’aucun joueur ou officiel de l’équipe n’ait été blessé, la séance d’entraînement s’est immédiatement terminée alors que l’équipe se précipitait pour se mettre en la sécurité », confie un membre de la délégation malienne.

Les rapports indiquant qu’au même moment, une unité militaire a été détachée à Muea, à la périphérie de Buea, où les séparatistes avaient fait pleuvoir des coups de feu et bloqué l’autoroute.
Une fusillade féroce suivie avec les forces de sécurité auraient finies.

Les résidents sont toutefois restés à l’intérieur pendant la majeure partie de la journée par peur de leur
rival.
Plusieurs locaux commerciaux sont également restés fermés.


Le match se poursuit sans relâche malgré les menaces des séparatistes et les attaques plus tôt dans la journée, les matchs de la CAN se déroulent sans être perturbés.
Des centaines de fans sont rendus au stade Ngueme de Limbe pour assister aux matchs du groupe F où le Mali a battu la Tunisie 1-0.

Rejoignez notre newsletter!