Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 30Article 625855

Actualités of Saturday, 30 October 2021

Source: www.camerounweb.com

Un Camerounais couche avec des cadavres et devient célèbre au Ghana (vidéo)

Un camerounais couche avec des cadavres et devient célèbre au Ghana (vidéo) Un camerounais couche avec des cadavres et devient célèbre au Ghana (vidéo)

La vidéo fait le tour des réseaux sociaux. Invité sur les plateaux d’Adom Tv, une télévision privée du Ghana, un employé d’une morgue de nationalité camerounaise raconte comment il a été initié au métier de gardien de la morgue. D’après ses révélations, le premier exercice auquel il fut soumis était d’avoir des rapports sexuels avec des cadavres. Il explique que ce rite leur permet de ne plus avoir peur des dépouilles.

« Avant de commencer le travail au Cameroun, j'ai appris beaucoup de choses. Ce n'est ni ma première ni ma seconde fois de coucher avec un cadavre. C'est la première chose que nous faisons avant de commencer ce travail. Vous n'aurez plus peur d'eux après cela. Même pour nettoyer les corps, je mets mes mains dans les parties intimes des cadavres », raconte-t-il au journaliste avant d’expliquer à ce dernier les raisons de sa sortie sur les médias.

En effet le Camerounais qui exerce depuis un certain temps au Ghana souhaite rentrer chez lui pour se soumettre à des rites traditionnels. Cependant son employeur ne lui donne pas cette possibilité.

« Je veux qu'ils me paient mon argent et je veux retourner au Cameroun. L'année passée, ils sont tous rentrés chez eux au village pour se préparer spirituellement. Moi je n'ai pas pu voyager alors que je dois me protéger aussi. Ça fait deux ans que je n'ai pas voyagé », se plaint-il. Le jeune camerounais explique également rencontrer des difficultés dans la société à cause de son métier. La femme qu’il a voulu épouser l’a abandonné quand elle a eu vent de ses activités.

« Quand les filles savent que je travaille dans une morgue, elle refuse de sortir avec moi. Je me satisfaits avec les jolies filles (cadavres) que je trouve à la morgue », avoue-t-il.


Rejoignez notre newsletter!