Vous-êtes ici: AccueilInfos2016 04 23Article 367917

General News of Saturday, 23 April 2016

Source: cameroon-tribune.cm

UPC: Une nouvelle crise à l’horizon


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le bureau du Comité directeur de cette formation politique se prononce pour l’exclusion d’un député.

Une crise ! Une de plus, devrait-on certainement dire au sein de l’Union des populations du Cameroun (UPC). La formation politique qui a célébré son 68e anniversaire le 10 avril dernier n’en a donc pas fini avec ses vieux démons.

Réuni le 13 avril dernier à Yaoundé, le bureau du Comité directeur, sous la présidence de Victor Onana vient de décider de la suspension de l’un de ses élus à l’Assemblée nationale à la suite de ce qui est appelé « la situation créée par l’indiscipline de certains élus du parti ». Plus simplement, il s’agit du cas du député Robert Bapooh Lipot.

A l’intéressé, il est reproché « la répétition d’actes d’indiscipline caractérisée tels que l’usurpation de fonction, l’incitation à la division ». le député du Nyong-et-Kellé se serait également rendu coupable de refus de prendre part au congrès du parti tenu au sortir du double scrutin législatif et municipal du 30 septembre 2013, conformément aux résolutions de la rencontre qui avait eu lieu dans les locaux du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (MINATD) après, indiqué le communiqué rendu public récemment, « tenté d’en obtenir l’annulation auprès des autorités compétentes ».

Autres reproches à l’élu, la tentative « de se faire reconnaître comme secrétaire général de l’UPC par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation ». Autre grief formulé à son encontre, le non-paiement des cotisations en qualité de député UPC à l’Assemblée nationale. Dès lors, « M. Bapooh Lipot est suspendu de toute activité au sein de l’Union des populations du Cameroun.

Il lui est désormais interdit de parler au nom du parti, jusqu’au réexamen de son appartenance à l’UPC par la prochaine session du Comité directeur. » Bien plus, il est invité à comparaître devant une commission de discipline qui va siéger le 7 mai prochain à Yaoundé pour statuer sur son cas.
Approché par CT, Robert Bapoot Lipot reste constant dans sa logique en déniant toute qualité à ceux de ses camarades qui l’ont suspendu de toute activité.

Il parle de « manipulation » orchestrée dans le but de « semer la confusion au sein de l’opinion nationale ». Robert Bapooh Lipot persiste et signe en indiquant qu’il reste le secrétaire général de l’Union des populations du Cameroun. « J’ai gagné les élections législatives et municipales avec l’adhésion populaire des militants et sympathisants de l’UPC », indique-t-il. Victor Onana n’a pas souhaité réagir à cette sortie.

Il indique simplement attendre de la Commission de discipline du 7 mai prochain, à laquelle le député Robert Bappoh Lipot n’ira visiblement pas. « Nous allons vers son exclusion définitive de l’UPC » a laissé tomber le président du bureau du Comité directeur.

Ce qui ne serait pas une première dans ce parti si l’on se rappelle l’exclusion, par Feu Augustin Frédéric Kodock de certains députés du parti en 1993. Ce qui avait entraîné par la même occasion leur exclusion du parlement. Une telle éventualité n’est plus possible aujourd’hui.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter