Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 12Article 628030

Politique of Friday, 12 November 2021

Source: L’Anecdote

Tribalisme - Injustice - Fraudes électorales: démissions en cascade au RDPC

Image d'archives Image d'archives

Les opérations de renouvellement des bureaux des organes de base au sein du parti du flambeau créent des divisions qui occasionnent les défections à la pelle de ses militants.

« C’est la résultante de la mésentente pendant ces élections internes. Ces opérations de renouvellement ont entraîné d’énormes frictions dans notre parti. C ’est d’ailleurs ce qui est à l’origine de ces multiples démissions ». Comme cet ancien responsable de la section Rdpc Mbéré-Centre, c’est Jean Marie Aléokol qui a fait lever le vent de renoncement dans la région du Soleil Levant. Le désormais ancien militant de base de la section Haut-Nyong Sud 2, a adressé le 7 novembre dernier, ‘sa démission au secrétaire général du comité central du Rdpc. Il motive sa décision par « certains dysfonctionnements du parti des flammes ».

Il note d’ailleurs que les idéaux qui ont convaincu son militantisme de départ, présentent aujourd’hui une autre philosophie. Selon l’ancien secrétaire d’État à la Défense, en charge de la gendarmerie, « la face hideuse du parti se caractérise désormais par le détournement des décisions de la base. Ce qui fait penser que le rassemblement a cédé place à la division, que le militant de base est devenu le dindon de la farce…»

Dans d’autres localités notamment dans les régions du Sud, Nord, extrême-Nord, Adamaoua et Ouest, le même son de cloche a retenti. Par dizaines, des individus autrefois militants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais se sont résolus à quitter le navire.

Partout, le mobile de la frustration suite aux récentes opérations de renouvellement des bureaux des organes de base du Rdpc. « La situation s’empire. Les derniers renouvellements se sont révélés la goutte d’eau de trop qui a rempli le vase. Surtout que ces opérations n’ont respecté ni les textes de base du parti, ni les différentes circulaires qui devaient encadrer ces renouvellements », confie un frustré dont la course à la section a été stoppée à cause de la fourberie et du mercantilisme des membres de la commission départementale de vote de sa localité.

Au lendemain de ces opérations, l’opinion se serait attendue à ce que jean Nkuete, président de la commission nationale de supervision de ces élections, condamne fermement ses camarades qui ont cassé, brûlé, sorti des machettes, les gourdins et des armes à feu. Lui dont les accusations de fraude, de chantage, de surenchère, des monnayages sont connues de tous. Cette somme d’irrégularités, de manœuvres sordides et dolosives qui agacent sérieusement le président national, serait à l’origine de la convocation du congrès extraordinaire de ce parti que des sources crédibles annoncent en milieu d’année prochaine.

Rejoignez notre newsletter!