Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 15Article 628420

Actualités of Monday, 15 November 2021

Source: LA VOIX DES JEUNES N° 069

Transplantation rénale au Cameroun: pour un coup d'essai, un coup de maître !

Un plateau de l'hôpital Un plateau de l'hôpital

Le 10 novembre 2021, une équipe de médecins de l’Hôpital Général de Yaoundé, conduite par le Pr Thierry Berney, chirurgien de transplantation des Hôpitaux universitaires de Genève en Suisse, a réalisé la première transplantation rénale au Cameroun. Une première dans la sous-région Afrique centrale.

L’opération a duré environ 6 heures. Il était question de prélever le rein de Yves Balogog âgé de 33 ans pour le transplanter chez Bertrand Balogog, son frère aîné d’un an, souffrant d’insuffisance rénale chronique depuis 11 ans.

"Les deux patients vont bien. A priori, le rein transplanté devrait bien fonctionner. Nous n’avons pas eu de complications. Quand on fait une transplantation rénale à partir d’un donneur vivant, la première préoccupation concerne le donneur, parce qu’il est primordial qu’on ne lui cause aucun souci de santé. Il est également important de savoir que le fait de vivre avec un seul rein ne cause aucun problème sur le fonctionnement normal d’un être humain", explique le Pr Thierry Berney.

D’après le Pr Vincent de Paul Djientcheu, Directeur Général de l’Hôpital Général de Yaoundé, la réalisation de cette transplantation a été rendue possible grâce au renforcement de son plateau technique.

Sous ce rapport, il estime que "l’hôpital général pourra désormais soigner toutes ces pathologies qui, par le passé, étaient évacuées à l’extérieur".

La transplantation rénale, du fait de son moindre coût comparé à la dialyse péritonéale ou hémodialyse, est le meilleur traitement de suppléance rénale.

Cependant, il existe une grande disparité entre la demande (nombre de patients inscrits sur la liste de greffe) et l’activité réelle de transplantation en raison de la pénurie d’organes. Cette situation est d’autant plus importante dans les pays en voie de développement où l’absence de législation, d’infrastructures et d’implication gouvernementale est fréquente.

Seulement 9 pays en Afrique effectuaient jusqu’ici des transplantations rénales, à savoir l'Afrique du sud, le Nigéria, le Kenya, l'Éthiopie, la Mauritanie, le Rwanda, le Soudan, le Ghana et la Côte d'Ivoire.

À cette liste, vient s’ajouter le Cameroun.

Rejoignez notre newsletter!